Alain Dejean      

Thèse de 3ème Cycle - 1974 Dejean A. Etude du cycle biologique et de la reproduction de Temnothorax recedens (Nyl.) (Formicidae). Sous la direction de Luc Passera.

Thèse d’État - 1982 Dejean A.. Quelques aspects de la prédation chez les fourmis de la tribu des Dacetini (Formicidae, Myrmicinae). Sous la direction de Luc Passera.

Six ans au Burundi, trois ans au Zaïre, deux ans au Mexique, et six ans au Cameroun. Puis professeur à Paris13-Villetaneuse et Toulouse. Professeur émérite. Docteur Honoris Causa de l'université de Montréal en 2013. Voir travaux à Kikwit

Une fourmi qui lui est dédiée : Aphaenogaster dejeani (voir Cagniant 1982)

Voir Interview du 13 avril 2020

Quelques travaux récents
- sur la chasse au velcro en Guyane par les fourmis Azteca andreae sur les arbres Cecropia (Dejean et al 2010, voir Huet 2010, Auvrouin 2010)


- les pièges des Allomerus avec leur champignon (Dejean et al 2005, voir Goudet 2005, Corbara 2005)
- Association entre fourmis et acacias (Delpiroux 2000)

Photos

- A Bangalore au congrès Insectes Sociaux en 1990 (au milieu)

- Au Cameroun en 1992 :

                          

- A Bruxelles en 2003 au congrès Insectes Sociaux

- En Guyane en 2010 aux Nouragues :

Le carbet Dejean en 2011

 

    

- A la thèse de Sarah Groc à Kourou en 2011 avec Alain Lenoir :

- A Ilheus en 2015 :

- A Tours en 2015 au congrès Insectes Sociaux

- Rue de la fourmi à Toulouse en 2004

Une bonne bière (sept 2020) :

A participé au film "Le jardin des fourmis - Guyane française" (2004) :

          

Des souvenirs
"Pour le labo d'Entomologie "II" (le "I" était celui de Ledoux ………..drôle d'époque), il y a peu à dire. Cela tournait bien, mais à l'ancienne, sauf Passera qui sortait nettement du lot mais qui était en froid avec la moitié du labo; puis plus tard avec l'autre moitié. Ledoux était sympa mais assez particulier, sans doute du fait qu'il était handicapé (polio). Très bon prof, mais ne fichant rien en recherche. Il ne venait au labo que le matin. Du fait des querelles, les étudiants étaient assez prudents, même quand, au printemps, il y avait une bataille de pissettes entre Torossian et Lauga (tous deux d'Entomo "I"). En bref, ce n'était pas l'ambiance de Villetaneuse où nous vivions en symbiose avec les étudiants, chose que j'ai retrouvée en Guyane." (mail 14 avril 2020).

Des étudiants
- Pierre-Jean Malé : " j’ai commencé à étudier les fourmis arboricoles Allomerus decemarticulatus, au cours d’un stage volontaire avec Alain Dejean." "Je me suis intéressé aux fourmis par hasard, lorsque Alain Dejean, l’un de mes professeurs d’entomologie, a accepté de me donner un stage d’été. Après des semaines à compter des milliers de larves, ouvrières, et sexués d’A. decemarticulatus sous la bino, j’étais définitivement tombé amoureux des fourmis. Ce stage a déterminé tout le reste de ma carrière."

Voir
- Auvrouin, E. (2010) Effet Velcro chez les fourmis. pour la Science, 10 juillet 2010. Lien
- Corbara, B. (2005). Les pièges des fourmis Allomerus. Insectes 16 (138): 3p. Pdf
- Delpiroux, D. (2000) Toulouse. Comment manipuler les foules... de fourmis? ladepeche.fr Lien
- Goudet, J.-L. (2005) Fourmis : une armée de tueuses aux pièges redoutables ... futura-sciences, 25 avril 2005. Lien
- Huet, S. (2010) Les fourmis chassent au Velcro en Guyane. Libération, 26 juin 2010. Lien
-
Cagniant, H. 1982: Contribution à la connaissance des fourmis marocaines. Aphaenogaster dejeani, nov. sp. (Hyménoptères, Formicoidea, Myrmicidae). Nouvelle Revue d'Entomologie, 12: 281–286.

Publications dans les Actes des Colloques
- Dejean, A., D. Masens, K. Kaniza, M. Nsudi and M. Buka (1984). Première approche des modalités du retour au nid chez les ourvrières chasseresses d'Odontomachus troglodytes Santschi (Formicidae, Ponerinae). Actes Coll. Insect. Soc. 1: 39-47. Pdf

Publications citées
- Dejean, A., P. J. Solano, J. Ayroles, B. Corbara and J. Orivel (2005). Arboreal ants build a trap to ambush and capture prey. Nature 434: 793.
- Dejean, A., C. Leroy, B. Corbara, O. Roux, R. Céréghino, J. Orivel and R. Boulay (2010). Arboreal ants use the "velcro principle" to capture very large prey. PLos One 5: e11331.