Rémy Chauvin (1913 - 2009)

Alain Lenoir mis à jour 16-Déc-2018

En 1961       avec Jacques Lecomte

     Avec Henri Verron à gauche

On trouvera facilement sur Internet tout sur Rémy Chauvin.. Dommage sa mort est passée presque inaperçue.

Je viens de lire le livre de souvenirs de Rémy Chauvin, chercheur passionné d’insectes comme les fourmis et les abeilles. Il se posait en 1990 déjà la question à propos des pesticides : « Ces produits, en principe ne sont pas toxiques pour l’homme car étudiés isolement, leur toxicité aiguë est très faible… Mais qu’en est-il de l’administration répétée de doses faibles de plusieurs produits à la fois ou successivement ? » Il avait déjà deviné à cette époque l'effet cocktail des perturbateurs endocriniens (on ne connaissait même pas ce nom de perturbateurs endocriniens à cette époque) (Chauvin 1990) (p. 237).

Rémy Chauvin était redouté dans les colloques car en haut de l'amphi il semblait somnoler, mais à la fin de l'exposé il se réveillait et posait "la question perfide".

Deux films avec Rémy Chauvin :
- Les sociétés d'insectes
(RTF 11 mai 1961. 9 min 50). A voir sur INA "Il parle ensuite des fourmis, qui savent élever des pucerons et en prendre soin, et qui cultivent certains champignons. Les fourmis guerrières pratiquent le rapt des nymphes [ce sont les Polyergus], et certaines d'entre elles se droguent." Les fourmis qui se droguent sont celles qui élèvent des staphylins qui émettent des substances dont les fourmis raffollent.
- Le comportement social des fourmis, avec Jacques Lecomte (RTF 26 oct 1961, 9min) Voir sur le site INA

Suspense dans la ruche. Quelle mouche a donc piqué Rémy Chauvin, professeur honoraire d'éthologie à l'université Descartes, et Patrice Serres, dessinateur ? Gageons, en tout cas, qu'ils se sont bien amusés, et saluons le fruit de leur rencontre : Le Bal des abeilles, bande dessinée publiée par la petite maison d'édition Goral, est une réussite. Une fiction que ni Jules Verne ni Karl von Frisch n'auraient reniée, "où le vraisemblable est inventé et l'incroyable vrai",dans laquelle un minuscule robot, placé dans les rayons de cire d'une ruche éthiopienne, permet de communiquer avec ses habitantes... et de nous apprendre quantité de détails – tous scientifiquement exacts – sur leur vie privée. Le dessin est réaliste, et le suspense, bien construit, reste entier. Cet épisode est en effet le premier d'une trilogie. On attend donc la suite. Le Bal des abeilles, Editions du Goral, 42 planches, 12 €.

Voir
- Chauvin, R. (1990). Une étrange passion. Une vie pour les insectes, Le Pré aux Clercs. 269p.

- Rémy Chauvin : les sociétés d'insectes. RTF 11 mai 1961. 9 min 50. A voir sur INA. "Il parle ensuite des fourmis, qui savent élever des pucerons et en prendre soin, et qui cultivent certains champignons. Les fourmis guerrières pratiquent le rapt des nymphes [ce sont les Polyergus], et certaines d'entre elles se droguent." Les fourmis qui se droguent sont celles qui élèvent des staphylins qui émettent des substances dont les fourmis raffollent.

Quelques livres
- Dieu des fourmis Dieu des étoiles. Le Pré aux Clercs 1988, 250 pages. Il explique "Pourquoi consacrer plus de quarante années d'une vie d 'homme de science à un seul sujet, celui des insectes sociaux ? ... quand j'ai entrepris d'étudier les fourmis.. j'aimais ces petits monstres.. ".