Transcriptomique

Alain Lenoir Mis à jour 21-Avr-2021

Chez Cardiocondyla obscurior il existe 4 phénotypes : reines, ouvrières, mâles ailés et mâles ergatoïdes. Une étude a porté sur 28 larves de 8 à 12 jours : on trouve une régulation différente de gènes du métabolisme des sphingolipides (en relation avec le développement, l’obésité et le vieillissement) (Schrader et al. 2014).
On a des différences d’expression pour 871 gènes entre reines fécondée (sur 18 semaines = longue vie) ou non (à 4 semaines = courte vie) avec 21 gènes de reproduction plus exprimés au contraire des gènes du métabolisme des sucres et aminoacides et de contraction musculaire sous-exprimés (von Wyschetszki et al. 2015).
Chez Temnothorax nylanderi parasitées par un ténia l'expression de nombreux gènes est différente sur 400 étudiés (Feldmeyer et al. 2016).

Libbrecht (et al 2018) ont étudié l'expression des gènes chez Ooceraea (Cerapachys) biroi pendant les deux phases du cycle. Ils identifient des gènes qui modulent la division du travail pour la reproduction, par exemple le gène de la transferrine ou de la vitellogénine.

Les effets de l'isolement social chez Temnothorax nylanderi. Après un isolement social les ouvrières interagissent moins avec d'autres, s'occupent plus du couvain, et s'auto-toilettent moins. L'analyse par transcriptome du cerveau révèle que peu de gènes liés au comportement sont modifiés mais ce sont plutôt des gènes liés au système immunitaire qui sont sous-exprimés. Cela signifie sans doute que l'isolement sensibilise les individus à divers facteurs stressants (Scharf et al 2021).

Voir
- Feldmeyer, B., J. Mazur, S. Beros, H. Lerp, H. Binder and S. Foitzik (2016). Gene expression patterns underlying parasite-induced alterations in host behaviour and life history. Molecular Ecology in press 2016. 10.1111/mec.13498
- Libbrecht, R., P. R. Oxley and D. J. C. Kronauer (2018). Clonal raider ant brain transcriptomics identifies candidate molecular mechanisms for reproductive division of labor. BMC Biology 16(1): 89. 10.1186/s12915-018-0558-8
- Scharf, I., M. Stoldt, R. Libbrecht, A. Höpfner, E. Jongepier, M. Kever and S. Foitzik (2021). Social isolation causes downregulation of immune and stress response genes and behavioural changes in a social insect. Molecular Ecology sous presse. doi: 10.1111/mec.15902.
- Schrader, L., J. W. Kim, D. Ence, A. Zimin, A. Klein, K. Wyschetzki, T. Weichselgartner, C. Kemena, J. Stökl, E. Schultner, et al. (2014). Transposable element islands facilitate adaptation to novel environments in an invasive species. Nat Commun 5. 10.1038/ncomms6495
- von Wyschetszki, K., O. Rueppell, J. Oetler and J. Heinze (2015). Transcriptomic signatures mirror the lack of the fecundity/longevity trade-off in ant queens. Molecular Biology and Evolution in press. 10.1093/molbev/msv186