Harpagoxenus

Fourmis conquistador

Alain Lenoir mis à jour 17-Oct-2020

Ces fourmis sont des esclavagistes. En France on trouve H. sublaevis qui est rare. Elle exploite les Leptothorax acervorum et L. muscorum (voir la faune des Fourmis de France, p. 236-237).

Lorsqu'une reine d'Harpagoxenus canadensis se déplace et tente d'établir une colonie, elle essaie d'abord de trouver une colonie de Leptothorax canadensis. La reine envahit alors l'autre colonie de fourmis et tue sa reine. Colonie acquise, les fourmis soumises deviennent alors les ouvrières de la conquérante et les nouvelles ouvrières s'occupent de ses œufs. Au fur et à mesure que la colonie grandit, les ouvrières Harpagoxenus canadensis commencent à marauder pour reproduire le même schème dans une autre colonie de fourmis.

Ces fourmis sont extrêmement rares, on les a trouvées en 1980 au Canada, puis plus rien jusqu'en 2019 (voir article)


Erwann Collin fait sa thèse à Mayence sur la coévolution entre les parasites sociaux et leur hotes (T. duloticus, T. americanus et H. sublaevis). "Voici une photo d'une de mes colonies expérimentales du parasite social Harpagoxenus sublaevis en présence de ses hôtes Leptothorax muscorum et Leptothorax acervorum. La qualité n'est pas optimale mais on discerne bien le parasite de ses hôtes ce qui reste une observation intéressante pour les gens qui ne connaissent pas le système." (mail 16 oct 2020).

Voir
- Guimond, M. (2019) Une espèce de fourmi « extrêmement rare » trouvée aux Lacs-Kennedy au Nouveau-Brunswick. ici.radio.canada.ca, 13 juillet 2019, p. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1221729/fourmi-invasion-forets-lacs-kennedy-au-nouveau-brunswick. Pdf