Crematogaster (Fourmi acrobate, Acrobat ant)  

Alain Lenoir mis à jour 17-Sep-2021

Les Crematogaster scutellaris (appelées fourmis acrobates, ou fourmis écussonnées par Bellmann 1999 p.92) sont souvent dans les maisons, elles forment de longues pistes pour aller exploiter les pucerons dans les arbres voisins. En principe elles ne sont pas nuisibles, elles sont lignicoles (qui vit dans le bois mais ne s'en nourrit pas). Pourtant elles sont capables de creuser dans certains matériaux, en particulier les matériaux d'isolation, donc ce n'est pas génial d'en avoir dans la maison. On m'a signalé une maison en bois en Dordogne où elles sortent de la sciure, sans doute de l'isolation (voir plus loin les mails). Elles ne piquent pas, elles peuvent quand même mordre et c'est désagréable.. Voir MyrmecoFourmis. Néanmoins elles peuvent être nuisibles, par exemple on m'a signalé à Sauvagnon (près de Pau) qu'elles ont envahi et neutralisé une commande de portail électrique.. (10 nov 2018). Plus au nord on peut les trouver accidentellement, par exemple à l'IRBI (Tours) on en a vu dans les années 2015 dans un montant de fenêtre en bois, sans doute venant de bois termités rapportés du sud, mais elles ont disparu vite.

En Espagne "C’est un grand ravageur dans les forêts de chênes-lièges car il niche dans l’écorce de liège. Son introduction dans les bâtiments n’est pas très fréquente, mais on l’a vu nicher dans les maisons à certaines occasions." (voir Fourmis envahissantes Espagne)

L'exemple d'une maison près de Pau où les fourmis nichent sous le toit et empruntent une chaîne pour aller fourrager sur le chêne voisin (photos Perrine Maynadier).

              

un détail :

C. scutellaris observée à Tours Nord sur un sycomore bien plus au nord que ce qui était connu (Laurent Mahé, mails 23 juin 2020). Elle a disparu (mail Laurent Mahé 17 sept 2021). Cela signifie que cette fourmi du sud de la France sans doute arrivée là avec du bois n'a pas supporté les conditions climatiques.

Au concours de photos pour les 50 ans de la SEPANSO (Société pour l'étude et la protection de la nature dans le sud-ouest). Une photo de Crematogaster scutellaris avec un puceron par Pascal Cabrol dans les photos primées.

Jean Soulié a été un grand systématicien des Crematogaster.

Une vidéo de G. Renaud de C. scutellaris à Monaco le 28 février 2021.

Selon Cédric Chény "La fourmi la plus bizarre : la plus bizarre au sens d’étonnant, je pense à la posture permanente en mode « défensif » des ouvrières Crematogaster. Elles sont impressionnantes !"

Un mail d'une personne qui essaie les huiles essentielles (juillet 2020) :
"Pour mémoire, vous m'aviez donc aidée à identifier les crematogasters qui ont investi l'ensemble de l'extérieur de la maison que j'habite en Dordogne. Elles ont la correction de ne pas m'embêter à l'intérieur, mais elles sont très à leur aise dans le toit et l'épaisseur des murs en bois compressé. J'avais l'intention de les déloger pacifiquement, par exemple en barrant tous les accès au toit avec des huiles essentielles ... J'ai fait des essais sur deux piliers, et elles n'aiment pas du tout et mettent 15 jours/3 semaines à refaire le passage. Intention aussi de leur proposer des boites aménagées du type de celles qu'achètent les citadins collectionneurs de fourmis comme nouveau logement... J'observe, à chaque fois que je mets des HE, que cela provoque un déménagement des "choses", larves, depuis la poutre sous la terrasse (en douglas) jusqu'au toit de la maison. Ce qui pourrait m’empêcher de perséverer dans cette direction, c'est le doute suivant : malgré leur nombre, malgré le fait qu'elles circulent absolument partout tout autour de la maison, malgré la sciure que je trouve périodiquement au pied d'un mur en bois compressé, je ne suis pas certaine qu'elles fassent des dégâts au point de compromettre la solidité d'une poutre ou l'efficacité d'une isolation et qu'il faille absolument les considérer comme des insectes nuisibles. Est-ce qu'on sait jusqu'à combien de foumillières satellites gravitent autour d'une fourmillière principale, et quelle peut être la dimension de ces fourmillières?"

"S'agissant des huiles essentielles, j'ai un gros bidon intitulé "poubelle" et donné par une fabrique d'HE; j'en déduis qu'il peut y avoir des ratés qui se retrouvent mélangés dans cette poubelle. Donc il s'agit d'un mélange dont je ne peux pas vous préciser la composition... Donc, quand vous me dites que cette variété ne fait pas tant de dégâts que cela, je me dis que l'autre option est de continuer une cohabitation pacifique en leur mettant des limites de temps en temps avec les HE pour rappeler ma présence.. Pour les dégâts, oui, elles doivent quand même mettre pas mal de désordre dans l'isolant, ouate de cellulose en principe traitée au sel de bore et elles font de jolis trous dans douglas, soit-disant inattaquable!"

Dans « Belzébuth ne mordra plus », de Luc Passera : La tarte de Madame Arbus ; "A la troisième ou quatrième [cerise] Gaëtan poussa un cri de dégoût et recracha le fruit... C'est plein de fourmis. je les reconnais avec leur tête rouge... Les mêmes que celles qui circulent dans le jardin à Toulouse le long du fil à linge de maman." Il suit les ouvrières dans le jardin, elles grimpaient sur la cabane de Belzébuth et trouve le nid dans les plaques de polystyrène du toit. (p.82-83). Il s'agit bien sûr des Crematogaster scutellaris que l'on voit souvent dans les dépendances des maisons.

Réf
- Bellmann, H. (1999, réédition 2009). Guide des abeilles, boudons, guêpes et fourmis d'Europe, delachaux et niestlé :