Fourmi d'Argentine (Linepithema humile)

Alain Lenoir - mis à jour le 08-Avr-2021

          

C'est une fourmi qui forme des supercolonies en Argentine, elle est polydomique, très polygyne et les ouvrières sont totalement stériles. Elle est arrivée du sud du Brésil en 1905 (et pas d’Argentine) sur la Côte d’Azur avec des plantes et s’est installée depuis avec succès. Elle reste cantonnée le long des côtes car elle ne supporte pas le gel. Elle s'est implantée dans le Languedoc-Roussilon dans les stations balnéaires avec des plantes importées de la Côte d'Azur (voir Passera 2006). On a décrit deux super-colonies, la première en Europe le long de la côte méditerranéenne et jusqu’en atlantique au Portugal (6 000 km de côte) avec une deuxième enclavée essentiellement en Catalogne (Giraud et al. 2002 - Voir Giraud). Cette deuxième super-colonie dispute "una batalla épica entre hormigas: las catallanas contra el resto de Europa" (Berazaluca 2016). Selon Sara Castro, doctorante de Donana, aux Baléares on trouve les deux super-colonies (Romero 2016). En fait une nouvelle super-colonie a été identifiée en Corse où j'ai observé ces fourmis à Calvi dans les années 70 (peut-être importée par les légionnaires ?) et au port des Oursinières dans une petite pinède à l'Est de Toulon (Blight et al. 2010). La supercolonie méditéranéeene est plus agressive, plus exploratrice de nouveaux environnements et efficace à exploiter des ressources alimentaires par rapport aux autres supercolonies introduites et aux natives en Argentine (Blight et al 2016). La seule différence entre les colonies natives d'Argentine et les introduites est la taille des supercolonies et leur longévité. Il y a aussi chez les introduites une exécution de 90% des reines au printemps, en mai, ce qui est exceptionnel chez les fourmis (Keller et al 1989). Les hydrocarbures cuticulaires des reines sont différents selon les saisons, et selon l'origine (natives d'Argentine ou invasives en Espagne) (Abril et al 2018). Par ailleurs le profil des reines qui survivent est différent de celui de celles qui sont exécutées; 5 hydrocarbures sont en quantités différentes. Les hydrocarbures sont sans doute un signal de reine (Abril et al 2017, 2018). En fait, il semble que les reines exécutées soient les moins productives, le signal cuticulaire serait un signal de fertilité (Abril et al 2018). Il semble qu'il y ait une forme d'inhibition de la fécondité entre reines en polygynie et que les reines les plus productives ne soient pas les plus attractives pour les ouvrières même si elles ont plus de certains hydrocarbures (Abril et Gomez 2020).

Profil d'hydrocarbures selon la saison et l'origine (Abril et al 2018) :

Il y a autour de cette fourmi parfois une sorte d'image de peste qui envahit tout. C'est peut-être l'Argentine qui perturbe les radars des autoroutes.. (Pontone 2014). C'est ainsi que mon frère me disait que sa maison près de Nice était envahie.. et quand j'y suis allé j'ai trouvé des Crematogaster scutellaris ! Selon Audrey Dussutour on la trouve aussi dans le campus de l'université de Toulouse, ce qui permet de l'étudier sur place (Lefrançois 2017). De même en Corse on attribue souvent les dégats des fourmis Tapinoma magnum à l'Argentine alors que celle-ci ne se trouve que sur la côte. Dans le parc National de Donana en Espagne l'Argentine élimine toutes les espèces locales, sauf Cataglyphis tartessica, fourmi qui sort quand il fait très chaud et qui ferme l'entrée de son nid pour ne pas être détectée (Angulo et al 2017). On vient de la retrouver en Algérie (Barech et al 2015, Slimani et al 2020).

            Berazaluce 2016

En 2000, la liste des 100 organismes envahissants les plus dangereux au monde comprenait 14 espèces d’insectes parmi lesquelles 5 espèces de fourmis (Lowe et al. 2000) dont Linepithema humile (fourmi d’Argentine, Argentine ant). La fourmi d'Argentine envahit le monde entier, aux Etats-Unis, en Afrique du Sud, en Australie et même depuis 1993 au Japon. On compte dans ses colonies 8 reines pour 1 000 ouvrières. Sur l'île d'Hokkaido au Japon on a dénombré 306 millions d'ouvrières et 1 million de reines sur 3 kilomètres carrés. Elle extermine la plupart des autres espèces avec son poison, l'iridomyrmécine. Voir par exemple les problèmes posés aux jeunes amphibiens dans le parc de Donana en Espagne.

Carte de modification de la favorabilité des conditions climatiques en France à l'horizon 2080 selon M. Cordonnier (2020)

Compétition entre la fourmi d'Argentine et la fourmi aztèque Lasius neglectus. Ces deux espèces invasives sont amenées à se retrouver de plus en plus souvent en compétion en Europe. Des chercheurs espagnols et polonais ont étudié en laboratoire cette compétition. Elles utilisent deux stratégies connues chez les fourmis : la stratégie du bourgeois, où l'on change d'agressivité en fonction de la dominance numérique, et la stratégie du cher-ennemi où l'on accepte l'autre avec territoire partagé (Trigos-Peral et al 2020).

En 2011 le génome de la fourmi d'Argentine a été presque entièrement séquencé.      

En septembre 2016 j'ai eu l'occasion de voir des pinèdes sur la côte au niveau de Girona entièrement envahies par des fourmis d'Argentine, on n'y trouve plus aucune autre espèce. C'est très impressionnant de voir les files continues sur les troncs de pins, il ne reste aucune autre fourmi. Paradoxalement, les fourmilions prospèrent dans cette zone, les fourmis étant abondantes. Mais cela ne suffit pas à limiter les argentines.

En fait, les Tapinoma magnum semblent bien être les seules fourmis capables de concurrencer les Linepithema (Chauvet 2018) mais c'est contesté selon Leonetti (et al 2019) qui ont fait des tests d'agression en labo : T. magnum systématiquement est repoussée et doit réduire sa surface d'activité.

Pinède d'Escalas (près de Girone) :

      

L'invasion de la fourmi d'Argentine sur la côte ouest signalée à Nantes en 2016, 300km plus au nord par rapport aux derniers sites connus en Europe. Cette colonie a le même haplotype que la colonie de Barcelone (3 haplotypes connus). Sur les 31 000 m2 de cette supercolonie, seules les Plagiolepis pygmaea subsistent, toutes les autres espèces ont disparu (Lasius niger, Lasius emarginatus, Tetramorium sp. et Formica rufibarbis). A surveiller les régions côtières de l'Atlantique et en particulier les ports (Charrier et al 2020).

Les fourmis d'Argentine changent facilement de profil d’hydrocarbures cuticulaires « You are what you eat » comme cela a été montré chez Linepithema qui intègre des alcanes des grillons donnés au labo (Liang and Silverman 2000). C'est sans doute pour cela que les fourmis natives et celles en zone envahie n'ont pas la même profil (Abril et la 2018, voir plus haut).

La piste des fourmis d'Argentine. Depuis 30 ans on pensait que le (Z)-9-hexadecenal était la phéromone de piste mais des expériences récentes montrent que cette substance n’est présente qu’en quantités trop faibles pour être détectée, et que deux iridoïds (dolichodial et iridomyrmécine) forment la phéromone. Le décénal augmente l’effet des deux autres substances (Choe et al. 2012).

Les poisons des fourmis d'Argentine. Ce sont des iridoïds, monoterpènes intermédiaires dans la biosynthèse des alcaloïdes. On en trouve surtout deux principaux avec des isomères : iridomyrmécine et iridodials et aussi en plus faible quantité isoiridomyrmécine, isohydronépélactone. L'iridomyrmécine a été identifiée chez Iridomyrmex (Linepithema) humile par Cavill en 1966. Ces poisons sont produits dans la glande pygidiale.
L'iridomyrmécine est très toxique pour les jeunes amphibiens comme cela a été démontré à Donana (Alvarez-Blanco et al 2020).
La fourmi d'Argentine dépose de l'iridomyrmécine sur les sources de sucre quand elle se nourrit. Cela perturbe Megachile rotundata et Osmia lignaria, mais pas Apis mellifera (Wilson et al 2020).

Quel avenir ? Luc Passera me signalait que la fourmi d'Argentine semble régresser spontanément sur la côte méditerranéenne vers Leucate (Comm perso) et cela semble se confirmer (Olivier Blight 30 mars 2019). La fourmi d’Argentine qui avait envahi la Nouvelle-Zélande semble aussi régresser spontanément (Cooling et al. 2012). Les Tapinoma (gr nigerrimum) sont sans doute capables de limiter l'expansion des argentines. J'ai vu à Matalascanas (Andalouise) en mars 2019 la limite très nette de chaque côté d'une rue, à droite on a les Tapinoma et à gauche les argentines.

Limite Tapinoma / argentines en Andalousie :

Andrew Suarez et son équipe ont examiné 40 sites déclarés infestés il y a 21 ans en Florice. La surface occupée a augmentée de 37% et la quantité de fourmis de 122% (avec des "pitfalls"). Le nombre d'espèces de fourmis natives sur ces site est passé de 14 à 4.En plus d'autres invasives sont apparues comme Brachymyrmex patagonicus et Pheidole flavens (Acury et al 2021).

La fourmi d'Argentine a inspiré divers auteurs comme Italo Calvino dans « Aventures » (1952) . Un jeune couple et son enfant viennent s’établir dans une ville, sans s’inquiéter du fait que leur oncle leur ait parlé des fourmis qui s’y trouvent. (voir la suite avec un commentaire de Luc Passera). Bien sûr dans cette nouvelle la lutte chimique est inefficace malgré un déferlement de produits les plus divers et les plus toxiques..

Plus d'infos sur les fourmis invasives

Voir
- Abril, S., M. Diaz, A. Lenoir, C. Paris, R. Boulay and C. Gómez (2017). Deciphering the code. Cuticular hydrocarbons correlate with age, mating status and fertility in queens of the Argentine ant (Linepithema humile, Mayr). XII Congreso Ibérico de Mirmecología (Taxomara 2017) Madrid, 12, 13 y 14 de julio de 2017. Pdf
- Abril S., Diaz M., Lenoir A., Ivon Paris C., Boulay R. and Gomez C. (2018) - Cuticular hydrocarbons correlate with queen reproductive status in native and invasive Argentine ant (
Linepithema humile, Mayr). PLos One, 13(2): e0193115. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0193115.     Pdf    Suppl xls

- Alvarez-Blanco, P., X. Cerdá, A. Hefetz, R. Boulay, A. Bertó-Moran, C. Díaz-Paniagua, A. Lenoir, J. Billen, H. C. Liedtke, K. R. Chauhan, G. Bhagavathy and E. Angulo (2020). Effects of the Argentine ant venom on terrestrial amphibians. Conservation Biology. doi: 10.1111/cobi.13604. Pdf
- Barech, G., K. Rebbas, M. Khaldi, S. Doumandji and X. Espadaler (2015). Redécouverte de la fourmi d'Argentine Linepithema humile (Hymenoptera : Formicidae) en Algérie. Un fléau qui peut menacer la biodiversité. Boletín de la Sociedad Entomológica Aragonesa (S.E.A.) 56: 269-172. Pdf
- Chauvet, A. (2018) Chaleur, humidité, déchets : l'été rêvé des fourmis invasives. corsematin.com, 31 août 2018. https://www.corsematin.com/article/article/chaleur-humidite-dechets-lete-reve-des-fourmis-invasives. Avec interview d'Alain Lenoir. Pdf
- Cordonnier, M. (2020) Les fourmis, espèces sentinelles de l’impact des changements globaux. encyclopedie-environnement.org 10 décembre 2020.
- Pontone, C. (2014). Toulon : le radar de l'A57 refuge d'une fourmilière. Var Matin 3 Octobre 2014. Pdf
- Romero, J. M. L. (2016) Hormigas y lagartijas, pequeñas pero muy colonizadoras. diariodeibiza.es, http://www.diariodeibiza.es/pitiuses-balears/2016/09/09/pequenas-colonizadoras/865359.html. Travail de Sara Castro qui travaille sur la fourmi d'Argentine Pdf

- Trigos-Peral, G., S. Abril and E. Angulo (2020). Behavioral responses to numerical differences when two invasive ants meet: the case of Lasius neglectus and Linepithema humile. Biological Invasions. doi: 10.1007/s10530-020-02412-4.(Pdf libre de droits)

- Abril, S. and C. Gómez (2019). Factors triggering queen executions in the Argentine ant. Scientific Reports. DOI: 10.1038/s41598-019-46972-5
- Abril, S. and C. Gómez (2020). Reproductive inhibition among nestmate queens in the invasive Argentine ant. Scientific Reports 10. doi: 10.1038/s41598-020-77574-1.

- Achury, R., P. Chacón de Ulloa, Á. Arcila and A. V. Suarez (2020). Habitat disturbance modifies dominance, coexistence, and competitive interactions in tropical ant communities. Ecological Entomology 45: 1247-1262. doi: 10.1111/een.12908
- Angulo, E., P. Alvarez-Blanco, L. Van Oudenhove, R. Boulay and X. Cerda (2017). Biotic resistance in Donana National Park: Cataglyphis tartesica faces the invasive Argentine ants. Colloque UIEIS, Section Française, Paris 23-25 août 2017.
- Berazaluce, I. (2016) Bajo tus pies se está disputando una batalla épica entre hormigas: las catalanas contra el resto de Europa. blogs.publico.es, 31 oct, http://blogs.publico.es/strambotic/2016/10/hormigas-argentinas/
. Avec interview de Xavier Espadaler (Barcelone)
- Blight, O., M. Renucci, A. Tirard, J. Orgeas and E. Provost (2010). A new colony structure of the invasive Argentine ant (Linepithema humile) in Southern Europe. Biological Invasions 12: 1491-1497.
- Blight, O., R. Josens, C. Bertelsmeier, S. Abril, R. Boulay and X. Cerdà (2017). Differences in behavioural traits among native and introduced colonies of an invasive ant. Biol. Invasions 19: 1389-1398. doi:10.1007/s10530–016–1353–5
- Calvino Italo (1964). Aventures. Une nouvelle de 1952
intitulée "La fourmi argentine". Réédité plusieurs fois.
- Cavill, G. W. K.; Ford, D. L.; Locksley, H. D. (1956). "The chemistry of ants. I. Terpenoid constituents of some Australian Iridomyrmex species". Australian Journal of Chemistry. 9 (2): 288–293. doi:10.1071/CH9560288.
-
Charrier, N. P., C. Hervet, C. Bonsergent, M. Charrier, L. Malandrin, B. Kaufmann and J. M. W. Gippet (2020). Invasive in the North: new latitudinal record for Argentine ants in Europe. Insectes Sociaux 67(2): 331-335. doi: 10.1007/s00040-020-00762-9
- Choe, D. H., D. B. Villafuerte and N. D. Tsutsui (2012). Trail Pheromone of the Argentine Ant, Linepithema humile (Mayr) (Hymenoptera: Formicidae). PLoS ONE 7(9): e45016. 10.1371/journal.pone.0045016
- Cooling, M., S. Hartley, D. A. Sim and P. J. Lester (2012). The widespread collapse of an invasive species: Argentine ants (Linepithema humile) in New Zealand. Biology Letters 8: 430-433. DOI: 10.1098/rsbl.2011.1014.
- Giraud, T., J. S. Pedersen and L. Keller (2002). Evolution of supercolonies: the argentine ants of southern Europe. Proc. Natl. Acad. Sci. U.S.A. 99: 6075-6079.
- Keller, L., L. Passera and J. P. Suzzoni (1989). Queen execution in the Argentine ant, Iridomyrmex humilis. Physiol. Entomol. 14: 157-163. DOI:10.1111/j.1365-3032.1989.tb00947.x

- Lefrançois, C. (2017) Invasion de fourmis sur France Inter. telerama.fr, 16 juin 2017, p. http://www.telerama.fr/radio/invasion-de-fourmis-sur-france-inter,158762.php Pdf
- Leonetti, D., M. Centorame and A. Fanfani (2019). Differences in exploitation and interference ability between two dominant ants: the invasive Argentine ant (Linepithema humile) and Tapinoma magnum. Ethology Ecology & Evolution 31(4): 369-385. doi: 10.1080/03949370.2019.1620341.
- Liang, D. and J. Silverman (2000). "You are what you eat": diet modifies cuticular hydrocarbons and nestmate recognition in the argentine ant, Linepithema humile. Naturwissenschaften 87: 412-416.
- Lowe, S. M., M. Browne and S. Boudjelas (2000). 100 of the world's worst invasive alien species. Aliens 12S: 1-12.
-
Slimani, S., H. Berrai, R. meridji, A. Taheri, A. Chebli and M. Biche (2020). New reports of the Argentine ant Linepithema humile(Mayr,1868)(Hymenoptera:Formicidae) in Algeria. Ukrainian Journal of Ecology 10: 248-252. doi: Doi : 1 0 .1 5 42 1/ 2 020_239. Pdf
- Wilson Rankin, E. E., J. M. Cecala, N. Hernandez Pineda, Q. Y. Lu, E. Pelayo and D.-H. Choe (2020). Differential Feeding Responses of Several Bee Species to Sugar Sources Containing Iridomyrmecin, an Argentine Ant Trail Pheromone Component. Journal of Insect Behavior. doi: 10.1007/s10905-020-09748-8.

De nombreux articles de presse en 2002 après l'article de Tatiana Giraud :
- " Marche sur une fourmi et mille autres t'attaqueront". Nouvelle République du Centre-Ouest, 22 avril 2002. Pdf
- Alerte aux fourmis d'Argentine. Nicolas Frank. L'Express 23/5/2002, p. 55. Pdf
- Les fourmis d'Argentine envahissent l'Europe du Sud. Science & Vie, juin 2002 p.41. Pdf
- Colonie de fourmis de 6 000 km. Cybersciences 19 avril 2002. Pdf
- L'empire des fourmis est en marche. Sciences et Avenir, juin 2002. Pdf
Et plus récemment :
- La petite bête qui grouille. de Bruno D. Cot, L'Express, 9 octobre 2013. Pdf. [Attention, contrairement à la fourmi de la photo de l'article, la fourmi d'Argentine ne pique pas, elle n'a pas d'aiguillon]. Interview de Laurent Keller, Laurence Berville, Audrey Dussutour.