Légendes, proverbes sur les fourmis - Fourmis dans la vie indigène

Alain Lenoir mis à jour 12-Mai-2021

Les légendes sur les fourmis sont très nombreuses. On en trouvera par exemple dans le Coran mais déjà Pline l'ancien en avait consacré un chapitre. Elles sont souvent intégrées dans la vie de nombreux indigènes.

Dans l'antiquité
-
Pline l'ancien (23-79), dans son Histoire des animaux consacre aux fourmis un chapitre entier (chap 36). L'auteur fait des fourmis de l'Inde septentrionale les gardiennes de mines d'or.

- Selon JE Lauck (2018) on vénérait les fourmis dans la Thessalie antique et "dans les Mystères harraniens de l'ancienne Mésopotamie [dès 1800 av.JC], les fourmis figuraient aux côtés des chiens et des corbeaux comme frères et soeurs des êtres humains." "Outre la sagesse, les fourmis étaient liées, dans l'esprit et l'imagination des peuples antiques, avec l'innocence - le pouvoir souvent sous-estimé de ce qui est tout petit. Des histoires de nombreuses tarditions parlent de la fourmi qui évince un adversaire plus grand et plus fort qu'elle." Pdf

- Selon Burnay (1931) "Dans un passage bien connu des Histoires (III, 102), Hérodote rapporte une histoire de fourmis « plus petites que des chiens, mais plus grosses que des renards », que l'on trouvait dans un désert, chez les plus septentrionaux des Indiens, voisins de la ville de Kapastyros et du pays de Paktuïke. Ces fourmis emmagasinaient des sables aurifères dans leurs fourmilières. Au prix de grands risques, tant elles étaient vites et redoutables, les Indiens allaient voler leur or.

Dans la mythologie grecque, les Myrmidons (habitants de l'île d'Égine dans le golfe Saronique et partisans d'Achille pendant la guerre de Troie) sont descendants de fourmis et plus particulièrement de fourmis moissonneuses. Ovide dans les Métamorphoses, explique la naissance des Myrmidons de la façon suivantes : Eaque , roi d'Egine, supplia Jupiter de repeupler sa ville alors dévastée par un terrible fléau (une vengeance de Junon appelée la peste d'Egine). De longues files de fourmis apparaissent alors, qui se transforment en autant d'êtres humains, qu'Eaque appelle les Myrmidons, du grec mýrmex, fourmi en grec ancien (Met. VII, 654). Cette légende est relatée dans un dessin du XVIIème siècle qui montre cette métamorphose (dessin communiqué par Ewa Godzinska).

Dans "Le coeur des amazones" (Géraldine Bindi et Christian Rossi, 2018, Casterman) une amazone guerrière étrangle un mymidon qui veut la violenter.

Chez lez arabes du Moyen-âge, on croyait que "les fourmis incarnaient la sagesse ; les atronomes le sposaient donc au milieu des constellations en tant qu'enseignantes terrestres de Salomon."
Dans la
Sourate 27 du Coran "An-Naml - Les fourmis, les fourmis", n°18 : Quand Salomon arrive dans une vallée : Une des fourmis dit "Ecoutez fourmis, rentrez dans vos maisons, sinon Salomon et ses hôtes vous écraseront sans le savoir".
Autres traductions : une fourmi dit: «Ô fourmis, entrez dans vos demeures, [de peur] que Salomon et ses armées ne vous écrasent [sous leurs pieds] sans s’en rendre compte», ou encore : "Ohé, les fourmis, entrez dans vos galeries, que Sulaïman et ses troupes ne vous écrasent sans le vouloir." »
Selon J.P. Péroncel-Hugoz (1998) "Mahomet a en outre interdit les cibles vivantes - donc pas de tirs au pigeons en Oman - , l'égorgement d'une bête en présence d'une autre et même la destruction des fourmilières."

En Afrique
-
Proverbe africain : "Marche sur une fourmi et mille autres t'attaqueront"
-
Selon JE Lauck (2018) "En Afrique de l'Ouet, les tribus du Bénin croyaient que les fourmsi étaient messagères du dieu Serpent. D'autres tribus africaines faisaint une relation entre les fourmilières et les termitières et les idées cosmogoniques ; on y associait parfois la fertilité, il se disait qu'une femme s'asseyant sur une fourmilère ou une termitière deviendrait fertile." Pdf
-
une légende au Mali sur les éléphants et les fourmis. Les fourmis de l'arbre terrassent l'éléphant qui se croit le centre du monde. Un proverbe Mossi au Burkina Faso dit que lorsque les fourmis coordonnent leurs mandibules elle transportent un éléphant.
- Les Dogons du Mali furent étudiés pendant de longues années par l'ethnologue français M. Griaule. Celui-ci donna trois versions possibles pour expliquer le mythe de l'origine de la Terre. L'une d'elle, énoncée dans l'ouvrage Dieu d'eau implique les fourmis dans la formation de la terre. Pour les Dogons, Amma, le créateur du Monde était un potier. Il commença par fabriquer l'astre solaire et l'astre lunaire en pétrissant deux boules de terre en forme de canaris. Il leur donna la couleur rouge pour le soleil et blanche pour la lune. Puis il pris un peu de terre et la modela en forme de femme dont le sexe était une fourmilière. C'était la Terre, avec laquelle il s'accoupla pour donner le Chacal et les Monno. Ceux-ci donnèrent les ancêtres des hommes d'aujourd'hui.

Selon Bernard Werber dans Le livre secret des fourmis :  

- Au Cameroun Tetraponera aethiops qui vit avec le myrmécophyte Barteria fistulosa sert, de manière strictement identique à celle des Wayana de Guyane, au passage au stade adulte dans certains villages Béti. Cela sert aussi à punir les femmes adultères. Voir Arbre à la femme adultère.

Indiens d'Amérique
-
Au Guatemala les indiens mayas du lac Izabal vivent en symbiose avec la nature. Ils disent que "Tuer une fourmi, c'est comme assassiner quelqu'un" (France 5, 1er mars 2020, Projet Green Blood)
- Selon Pierre Jaisson (1993 p.276) les indiens lacandons du Chiapas (Mexique) avaient une terminologie binominale pour désigner les fourmis de leur forêt, ce qui montre leur connaissance approfondie de la nature. Pour certains indiens de l'altiplano mexicain, c'est le serpent corail qui fonde les sociétés de fourmis champignonnistes Atta. Ils le considèrent comme la reine des fourmis. Effectivement le serpent entre impunément dans la colonie pour y pondre, d'où la légende qui en fait le fondateur de la fourmilière. Le même type de légende existerait à Madagascar pour d'autres fourmis et d'autres serpents. Ce serait un cas de parasitisme possible par insignifiance chimique ("Chemical insignifance" : très peu d'hydrocarbures, donc le serpent est sans odeur (au moins pour les hydrocarbures) et passe inaperçu pour les fourmis.
- Selon Aïyana Chasseuse de fourmis le rituel de passage de l'enfance des garçons à l'adulte est très difficile et long. Aïyana dit : "Je suis fière de mon père, Tamani, qui sera le chef de notre village dès demain. Il a réussi toutes les épreuves dictées par les dieux. Il a subi sans crainte toutes les douleurs, les morsures des guêpes et des fourmis." (p.26) et dans les commentaires du livre "On les habille de parures de plumes avant de les déshabiller pour recouvrir leurs dos, leurs cuisses et leurs fesses de fourmis ou de guêpes. C'est douloureux, mais ils ne doivent pas pleurer." (p.112). Les fourmis sont des Paraponera. Selon Alain Dejean "Les chamanes coincent des Paraponera entre le tissage de feuilles de palmiers (ils doivent éviter de se faire piquer) et mettent ces vanneries sur le dos des adolescents qui passent à l'âge adulte." (mail 26 oct 2020).
- La légende de Kakalaka et Frei-frei (Guyane) par Randolf Lienga (1997).

Au Japon, "le mot japonais pour fourmi, ari, est représenté par un caractère signifiant insecte, associé à un autre qui veut dire désintéressement, vertu morale, justice et courtoisie." (Lauck 2018, p.147)

En Chine, dans la province de Taishû un homme très pieux faisait ses dévotions du matin quand une belle femme apparut. "Elle lui dit « Je ne suis pas une femme mais une déesse. Je veux récompenser tes prières.. Connais-tu le langage des fourmis ? ». Le pieux répondit qu’il n’était qu’un ignorant de bas rang. La déesse sourit, elle prit un bâton d’encens dans la boîte et le pointa vers les oreilles du monsieur en lui disant « Maintenant, cherche des fourmis, écoutes ce qu’elles disent et tu en tireras parti. Mais surtout le leur fait pas peur et ne les vexe pas. » Sur ce, elle disparut.
Notre homme sortit aussitôt. A peine eut-il franchi le seuil de sa porte qu’il aperçut deux fourmis sur une pierre supportant un des piliers de la maison. Il s’arrêta et écouta ; il fut très étonné de les entendre parler et de comprendre ce qu’elles disaient : « Essayons de trouver un endroit plus chaud » proposait l’une des fourmis. « Pourquoi un endroit plus chaud ? Cet endroit n’est-il pas agréable ? » demanda la seconde. « C’est trop humide et froid au-dessous » dit la première ; « Il y a un grand trésor enterré ici, et le soleil ne peut pas réchauffer le sol au-dessus. » Puis les deux fourmis s’en allèrent.
L’homme aussitôt prit une pelle et se mit à creuser autour du pilier. Il trouva vite des jarres pleines d’or et devint riche.
Par la suite, il essaya souvent d’écouter la conversation des fourmis mais n’y arriva jamais. La déesse lui avait ouvert les oreilles pour un seul jour.
"
D’après le recueil de nouvelles de Lafcadio Hearn « Kwaidan. Stories and Studies of Strange Things ». ICG Muse, 2001. Ants, 159-181. Publication originale 1904.

En Inde. Dans la culture indoue la fourmi peut être la réincarnation de quelqu'un : Lalita "prend garde dans ses jeux à ne pas écraser la mondre fourmi, la moindre araignée, on ne sait jamais." Dans La tresse, de Laetitia Colombani, Poche 2017, p. 44.
Dialogue entre Boro reporter photographe en Inde avec son guide :
- Sahib ? Sais-tu pourquoi les éléphants dorment avec la trompe dans leur bouche ?
- Pour apprendre à parler du nez ?
- Non. Pour échapper à leur plus mortelle ennemie.
- Un éléphant de plusieurs tonnes ne craint personne !
- Erreur, Sahib ! Les dieux ont prévu qu'une fourmi rouge d'un demi centimètre à peine pourrait venir à bout du mastodonte... Il suffit à ce minuscule insecte de s'introduire dans les fosses nasales du colosse pendant son sommeil.
(Les aventures de Boro reporter photographe; de Franck et Vautrin, vol. 4 : Mademoiselle Chat, Pocket 1998; p. 198).

En Thaïlande "le roi (Prasât Thong), père et prédécesseur du fameux Phra : Nârai, eut un songe qui lui montra un palais d'or enfoui dans une termitière située dans un certain lieu où il s'était rendu autrefois, avant son avènement. Le lendemain matin, dès son réveil, le roi ordonna de fouiller la termitière où l'on trouva en effet un palais en or à neuf étages, palais en miniature, haut d'un sok. De là serait venu au roi son nom de Prasât Thong, « palais d'or »." (Burnay 1931)

Divers

- Les fourmis mentales (1871)

- La parabole des fourmis et de l'éléphant en Syrie (Ayad 2020). Voir Fourmis et éléphants

- Histoires et Légendes du Pays basque. Les deux sorcières amies du vin

* Proverbes par Eric Thibault dans le Bulletin Intérieur de la Section Française UIEIS n°15 (Février 1997)
- Quand l'eau baisse les fourmis mangent les poissons;
Quand l'eau remonte les poissons mangent les fourmis
(proverbe thaï)
- La fourmi perchée sur la corne du zèbre s'imagine qu'elle est pour quelque chose dans le balancement de sa tête (proverbe malgache)
- Le monde flatte l'éléphant et piétine la fourmi (proverbe indien)
- La fourmi est très petite, mais elle entre dans les oreilles du lion (proverbe russe)
- Nul ne prêche aussi bien que la fourmi et elle ne dit rien (proverbe américain)

- Selon rtl.be du 4 décembre 2017 : "Avant, il y a très longtemps, on se basait sur l’observation pour essayer de prévoir la météo. Ça donnait lieu à des dictons et des phrases étonnantes : "Plus vite courent les fourmis, plus haut monte le mercure". Les fourmis sont des insectes qui réagissent comme des baromètres naturels. Elles se déplacent plus vite par temps chaud et pression élevée que par temps froid et basse pression."

- Au moment de l'attentat du 11 septembre la rumeur dit qu'il y aurait eu 10.000 fois plus de morts chez les fourmis. L'explication? A l'époque c'était une mode, de nombreux traders du World Trade Center avaient une fourmilière comme décoration sur leur bureau (Aubert 2016).

- Dans le livre « Bassecourt, histoire de mon village », village suisse, on peut lire « Les habitants de Berlincourt sont aussi appelés les fourmis. On raconte qu’un jour, un homme se promenait dans les gorges du Pichoux. Là, il a rencontré un tamanoir assis sur une fourmilière. Le tamanoir s’est sauvé, mais les petits insectes se sont vengé et ont grimpé sur l’homme. Quand il est arrivé à Berlincourt, il était plein de fourmis… dont le surnom ! », raconte Gérard Kohler.

- "Kat ti fourmi i ral in gro kankrela". Selon www.ipreunion.com cette phrase signifie : "Quatre petites fourmis peuvent tirer un gros cancrelat". L’union, dit-on, fait la force. En mettant nos efforts en commun on peut réaliser de grandes choses nous rappelle ce proverbe.

- La légende de Formigal, station de ski en Aragon.

- On m'a raconté qu'en Algérie, les mamans préparaient une soupe aux fourmis pour les enfants qui puaient des pieds .. Peut-être l'acide formique ?

- La ville de Sancti Spiritus à Cuba aurait connu des débuts difficiles. Elle dut déménager de son site d'origine après que les résidents natifs - une armée de fourmis voraces - en eurent délogé les envahisseurs. En réalité c'est sans doute une mauvaise traduction : la ville a déménagé pour échapper aux pirates qui l'ont détruite plusieurs fois !

Voir
- Aubert, C. (2016) Bientôt une boutique de vente de fourmis à Froges, en Isère. http://france3-regions.francetvinfo.fr, 20 avril 2016, p. http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/bientot-boutique-vente-fourmis-froges-isere-979280.html
. Pdf
-
Ayad, C. (2012). "En Syrie, l'éléphant et les fourmis." Le Monde, 9 novembre 2012
-
Burnay, J. (1931). L'or des fourmis au Siam [Thaïlande]. Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-Orient 31: 212-213. Pdf
- Jaisson, P. (1993). La fourmi et le sociobiologiste. Paris, Odile Jacob. 315p.
- Péroncel-Hugoz, J.-P. (1998). Oman, royaume écologique. Le Monde 5 février 1998.