Lasius niger - Fourmi noire des jardins

Lasius niger - Petite fourmi noire des jardins (Black garden ant)

Alain Lenoir mis à jour 25-Fév-2018

Lasius niger est une espèce cosmopolite dans les régions paléarctiques, que l'on rencontre aussi bien en milieux boisés qu'ouverts ou urbains. Elle niche dans le sol, sous les pierres ou dans les branches mortes. Les colonies adultes comprennent environ 5 000 individus et jusqu'à 10 000 lorsqu’elles produisent des sexués. Les ouvrières brun-noir sont monomorphes et mesurent 3-4 mm, les reines atteignant 7 à 9 mm et les mâles ne dépassant pas 4,5 mm (Gaspar, 1971).

Il y a d'autres espèces de Lasius noires difficiles à distinguer : L. alienus en milieu plus sec, L. grandis et L. cinereus qui remplacent L. niger dans le sud de la France et l'Espagne, L. platythorax qui remplace L. niger en forêt (voir le guide des fourmis de France p. 104-105 et Fourmis de France).

L'essaimage se produit par jours chauds entre juillet et août, l'accouplement a lieu en vol et chaque femelle peut être fécondée par plusieurs mâles (Forel, 1921; Lenoir 1979 p. 94). La reine fécondée perd ses ailes très rapidement. La fondation est généralement claustrale et très souvent pléométrotique (association de plusieurs reines), mais la nouvelle colonie devient par la suite monogyne (une seule reine) (au plus tard au printemps suivant), car les reines surnuméraires s'entretuent ou sont éliminées par les ouvrières (Lenoir, 1979, p. 99). Dans les fondations on trouve des ouvrières naines, issues de cocons plus petits que dans les colonies matures (cocons en fondation de 2 à 2,4mm, versus 2,8 - 3,3mm) (Lenoir 1979 p. 98).

Lasius niger est une fourmi opportuniste, mais se nourrit principalement de miellat produit par des pucerons qui sont élevés sur des plantes à l'air libre ou dans les galeries du nid. Ces mêmes pucerons peuvent servir de nourriture protéique, mais L. niger consomme le plus souvent divers insectes morts. Par ailleurs, les sécrétions des nectaires extrafloraux de certaines plantes et des graines à élaïosomes peuvent être exploitées.

Les faibles variations de tailles des ouvrières ne semblent pas être à la base de leurs spécialisations comportementales. L'âge apparaît comme le facteur majeur dans le polyéthisme, les ouvrières jeunes étant globalement employées à l'intérieur du nid et les plus âgées aux tâches extérieures. Cependant, l'expérience individuelle est déterminante, le devenir des ouvrières semblant dépendre au moins en partie des tâches et expériences sociales vécues pendant les premiers jours de leur existence adulte (Lenoir, 1979).

L. niger pratique le recrutement de masse (Lenoir, 1979). La phéromone de piste est produite dans une dilatation de l'intestin postérieur, l'ampoule rectale, et son composant principal est la mélléine 6 (3,4 dihydro-8-hydroxy-3,5,7-trimethylisocoumarine) (Bestmann, 1992). Cette phéromone de piste est déposée de manière discontinue et la durée de vie d’un dépôt de phéromone individuel moyen a été estimée à + 40 minutes (Beckers et al., 1993).

La reine de Lasius niger peut vivre 28,5 ans en laboratoire (Keller 1998). Elle pond environ 25% d’œufs haploïdes (qui peuvent donner des mâles), mais la reine fondatrice n'en pond que 5% (Aron & Passera 1999).

Voir
- Lenoir, A. (1979). Le comportement alimentaire et la division du travail chez la fourmi Lasius niger. Bulletin Biologique de la France et de la Belgique 113: 79-314. Pdf (attention 20MO)

- Aron, S. and L. Passera (1999). Mode of colony foundation influences the primary sex ratio in ants. Anim.Behav. 57: 325-329.
- Czaczkes, T. J. and S. E. F. Evison (2017) The curious case of antennating ants telling each other where to go. insectessociaux.com, 4 novembre 2017, p. https://insectessociaux.com/2017/11/14/the-curious-case-of-antennating-ants-telling-each-other-where-to-go
- Forel, A. (1921). Le monde social des fourmis du globe comparé à celui de l'homme, Kundig Genève. 184p.