Plantes carnivores et fourmis

Alain Lenoir mis à jour 18-Jui-2019

Les plantes carnivores mangent aussi des fourmis.

Exemples :
- népenthès (voir Barthélémy 2012)
- pinguicules
- Drosera

Une plante carnivore qui sait patienter (Anonyme 2015). Les népenthès de Bornéo sont des plantes carnivores qui piègent les insectes (en particulier des fourmis) en les attirant par du nectar dans une urne glissante où elles seront digérées. Bauer et collègues ont observé que de temps à autre le piège se referme. Pourquoi ? Les auteurs émettent l'hypothèse que cela épargne les éclaireuses qui peuvent recruter des congénères et cela améliore l'apport protéique de la plante d'environ 30%. Bon, un peu dur à croire.. La plante calculerait ? Peut-être tout simplement un rythme de la plante qui se révèle favorable... (Bauer et al. 2015). Il semblerait bien que certaines plantes carnivores comptent pour mieux manger (Böhm et al 2016, voir Saemann 2016). Oui, un peu surprenant mais les dionées seraient capables d'apprécier la taille de leurs victimes selon le nombre de coups reçus. Si l'insecte n'est pas assez gros ou s'il s'agit d'une feuille qui tombe elle le libèrent ! Voir Savoir compter

Voir Serres tropicales Nancy

Voir
- Anonyme (2015). Une plante carnivore qui sait patienter. Le Monde Science et Médecine 21 janvier.
- Barthélémy, P. (2012) Quand des fourmis nourrissent une plante carnivore. Passeurs de sciences, 6 mai 2012,
- Bauer, U., W. Federle, H. Seidel, T. U. Grafe and C. C. Loannou (2015). How to catch more prey with less effective traps: explaining the evolution of temporarily inactive traps in carnivorous pitcher plants.
- Böhm, J., S. Scherzer, E. Krol, I. Kreuzer, K. von Meyer, C. Lorey, Thomas D. Mueller, L. Shabala, I. Monte, R. Solano, et al. (2016). The Venus Flytrap Dionaea muscipula Counts Prey-Induced Action Potentials to Induce Sodium Uptake. Current Biology 26(3): 286-295.
- Saemann, M. (2016). Certaines plantes carnivores comptent pour mieux manger. Science et Vie, avril 2016, n°1183: p. 21.