Cécile Plateaux-Quénu

Alain Lenoir  mise jour le 24-Oct-2019

A fait sa thèse de doctorat d'Etat (1960) sous la direction de P.P. Grassé sur les abeilles Halictus marginatus "Un nouveau type de société d'insectes, Halictus marginatus Brullé (Hym. Apoidea)". Publiée dans l'Année Biologique 1959, 35: 325-444. La plupart des publications sont dans la revue Insectes Sociaux. Les travaux de C. Plateaux-Quénu sur les abeilles primitives sont très intéressants en cette période où l'on redécouvre le rôle pollinisateur de toutes les abeilles solitaires et sub-sociales.

Interview de Cécile Plateaux-Quénu   et sa thèse sur Halictus marginatus racontée : "Je viens de finir mon deuxième texte et je vous l'envoie aussitôt. Il est plus long que le premier car il s'agit de mon sujet de thèse. Et puis, je l'aime cet Halictus qui ne ressemble à aucun autre. Comme je cherche à l'exprimer, j'ai eu beaucoup de chance de le rencontrer!" (mail 14 août 2019). Et la reconnaissance du monde scientifique : quelques mois après la soutenance de sa thèse (10 mars 1960), elle reçoit du C.N.R.S. une médaille de bronze gravée à son nom. L'année suivante, l'Académie des Sciences lui décerne le prix Pouchard. Et selon Cécile "Après ma thèse, P.P.G. [Pierre-Paul Grassé] m'a rapidement offert un poste de Prof. de Fac. J'ai refusé car, après réflexion, j'ai décidé de rester au C.N.R.S. et même de passer à mi-temps. Je suis, paraît-il, le premier chercheur à avoir demandé cela. Impossible pour moi d'assumer les nombreuses tâches et responsabilités d'un prof. en élevant nos enfants (4, très proches par l'âge). J'ai fait ce que j'ai pu, avec quelques collaborations. J'ai repris le travail à plein temps en 1979 dès que j'ai pu installer mes cages dans mon sous-sol, d'abord à Antony, puis à Ludres quand Luc a été nommé prof à Nancy. Bertrand Krafft m'a alors fort obligeamment récupérée dans son équipe C.N.R.S. jusqu'à ma retraite. J'ai fini ma carrière comme directeur de recherche de 2ème classe. J'ai eu la vie qui me convenait donc je me déclare satisfaite même si j'ai pu décevoir mon patron et si, bien sûr, je ne suis pas arrivée au top de ma carrière qui a été en quelque sorte "trouée" par un long passage à mi-temps." (Mail du 23 octobre 2019).

Un hommage en 2018 : "Lactobacillus micheneri, named after Charles D. Michener to honor his contributions to the study of bees in natural habitats. Lactobacillus timberlakei, named after Philip Timberlake to honor his work on the taxonomy of native bees, especially at UC Riverside. Lactobacillus quenuiae, named after Cécile Plateaux-Quénu to honor her contribution to our understanding of the social biology of halictid bees. Lactobacilli are often used by humans to preserve dairy products, fermented vegetables and other foods. The study by McFrederick’s group suggests the newly identified species may help bees in a similar way, inhibiting the growth of fungi inside pollen provisions. McFrederick’s group is currently conducting research to further explore this hypothesis."
La réaction de Cécile à cette honneur "C'est le dictionnaire-amoureux-des-fourmis, mise à jour du 31 août 2019, qui m'a appris qu'un Lactobacillus quenuiae m'avait été dédié en 2018 et que je partageais cet honneur avec Charles D. Michener et Philip Timberlake! Cela m'a fait vraiment plaisir et m'a amusée en même temps car j'ai été amenée à contredire Mich. au sujet de la socialisation des Halictes. Lui dit: toutes les femelles ferment leurs cellules après la ponte; il n'y a donc aucun contact mère-couvain et le modèle familial, ou subsocial, n'est pas applicable aux Halictes où la socialisation est apparue selon le modèle semi-social ( association de fondatrices non parentes). Je démontre que toutes les espèces sociales que j'ai élevées (total de 17) ferment leurs cellules après la ponte, cela est vrai, mais elles les rouvrent par la suite et soignent leur couvain activement, jour après jour. Des éléments remplis de terre en couche très mince m'ont permis de voir, en direct, tout ce qui se passait dans les cellules. E. marginatus, étudiée dans la nature, ne ferme jamais ses cellules, même provisoirement et le contact est permanent entre adulte (s) et couvain. J'enfonce le clou en 2008: même les espèces sociales parmi les plus primitives soignent leur couvain. Une espèce dont les cellules sont visitées par la mère est sociale. Une espèce dont les cellules restent constamment fermées est solitaire. C'est clair et simple. Mich. est furieux contre moi. Il a établi une théorie avant d'en avoir la preuve. Au congrès d'Adélaïde il ne veut pas me voir et m'évite, or nous logeons dans le même hôtel! Et j'ai l'occasion de converser avec son épouse comme si de rien n'était. Alors, cela me fait plaisir de voir que nous nous retrouvons côte à côte, en quelque sorte comme de vieux complices, grâce aux lactobacillus que je remercie de nous avoir ainsi réunis. Le problème est que Mich. est une célébrité aux U.S.A. où il a une cour d'admirateurs." (mail du 23 octobre 2019).
- Newly identified bacteria may help bees nourish their young. agribusinessinfo.com, 16 avril 2018, p. https://www.agribusinessinfo.com/latest-news/newly-identified-bacteria-may-help-bees-nourish-their-young/
- McFrederick, Q. S., H. Q. Vuong and J. A. Rothman (2018). Lactobacillus micheneri sp. nov., Lactobacillus timberlakei sp. nov. and Lactobacillus quenuiae sp. nov., lactic acid bacteria isolated from wild bees and flowers. Int. J. Syst. Evol. Microbiol. 68(6): 1879-1884. doi:10.1099/ijsem.0.002758

Un livre : La biologie des abeilles primitives de Cécile Plateaux-Quénu, Masson 1972, 200p.

Quelques publications dans les Actes des Colloques Insectes Sociaux ou autres
- Plateaux-Quénu C. (1984). FONDATION TETRAGYNE CHEZ EVYLAEUS CALCEATUS (SCOPOLI) (HYM. HALICTINAE). Actes Colloq. Insectes Soc. 1, 225-231. Pdf
- Plateaux-Quénu, C. and L. Plateaux (1986). Alternance de générations chez Evylaeus villosulus (K.) (Hym. Halictinae). Actes Coll. Insect. Soc. 3: 73-82. Pdf
- Trabalon M., Plateaux-Quénu C. et Plateaux L (1996). COMPARAISON DES SECRETIONS DE LA GLANDE DE DUFOUR CHEZ DIFFERENTES POPULATIONS D'ESPECES PROCHES PARENTES D'ABEILLES HALICTINES : EVYLAEUS ALBIPES (F.), EVYLAEUS CALCEATUS (Scop.). Académie et Société Lorraines des Sciences: 1996, 36, n°3. Pdf