Cleo Bertelsmeier

Alain Lenoir Mis à jour 05-Jui-2020

Née en 1987 à Francfort, a fait des études de biologie à l’Université d’Oxford, suivies d’un doctorat sur l’impact du changement climatique sur les invasions de fourmis à l’Université Paris Sud sous la direction de Franck Courchamp. Le titre de sa thèse : Biologie des invasions de fourmis dans un contexte de changement climatique (thèse en ligne) "Invasion biology of ants under climate change" Soutenance le 18/12/13 (voir Herzberg 2016).

Postdoc en Australie puis à Lausanne chez Laurent Keller. Professeure assistante à Lausanne depuis 2019. Particulièrement passionnée par le rôle joué par l’Homme dans la dispersion des fourmis à l’échelle du globe. Elle fait partie de l’équipe qui étudie la Tapinoma magnum, une espèce de fourmis envahissante qui a commencé à coloniser les rives du Léman.

Voir plus d'infos sur Le Temps (Lecomte 2019).

Travaille sur les fourmis invasives "Les recherches de Cleo Bertelsmeier portent sur les invasions par des espèces introduites en dehors de leur zone native. Ces espèces invasives représentent l’une des plus grandes menaces pour la biodiversité et ont un coût énorme pour la société. Cleo Bertelsmeier s’intéresse à deux thèmes principaux: 1. la propagation d’insectes invasifs en lien avec l’histoire de la mondialisation du commerce et des mobilités humaines et 2. l’établissement d’espèces invasives sous de nouveaux climats".
A trouvé la fourmi invasive Tapinoma magnum à Lausanne et environs avec les collègues du Musée (Baumann 2018, Collet 2018).

Voir le livre "Les guerres secrètes des fourmis" chez Favre (2019, 210p.) : "Un ouvrage passionnant qui dévoile la surprenante complexité des stratégies guerrières des fourmis et plus largement de leurs structures sociales, comportements et modes de communication.". Un style original, à lire absolument.
Interview de Cleo Bertelsmeier à la TV suisse le 15 décembre 2019 sur son livre : Quand les fourmis s'en vont en guerre

"La biologiste travaille actuellement sur un commerce en ligne illicite de 500 espèces de fourmis dont 20 sont catégorisées invasives. «Elles arrivent par la poste dans un tube avec du coton, une reine et des ouvrières. Les gens veulent de l’exotique dans leur terrarium et quand ils s’en lassent, les insectes sont libérés dans la nature. Nous dénonçons cela», dit-elle. Car des fourmis du type Taponima magnum rivalisent avec les espèces indigènes, cherchent à les coloniser ou à les déplacer." (Le Temps 2019).

Elle a répondu aux questions de Daniel Fiévet dans l’émission, "Grand Bien vous fasse" Les fourmis, loin des clichés du 3 juin 2020. Voir  Paresseuses, kamikazes, les fourmis ne sont pas celles que vous croyez !
Par exemple : "Cléo Bertelsmeier : "La fourmi travailleuse est un mythe." "En marquant individuellement les fourmis, on a découvert qu'un tiers, voire la moitié des ouvrières d'une colonie, ne font absolument rien !" "On a découvert, cette année, des fourmis kamikazes : elles se rendent au milieu de leurs attaquantes et se font exploser."

Quelques photos :

    

 

Voir dans la presse
- actu.fr (2019) C’est à lire. Les guerres secrètes des fourmis, sexe, meurtres et invasions territoriales ! actu.fr, 8 décembre 2019
- Affentranger, M. (2017) Des fourmis dans nos bagages. unil.ch, 22 juin 2017, p. http://www.unil.ch/fbm/home/news.html?showActu=1498140017882&showFrom=1 Pdf
- Baumann, P. (2018) Les fourmis, ces envahisseuses. http://www.illustre.ch, 9 juillet 2018, http://www.illustre.ch/magazine/fourmis-envahisseuses. Pdf
- Bellet, R. (2016). Et maintenant, la fourmi électrique. Le Journal du Dimanche 30 avril 2016. Pdf
- Collet, C. (2018). Sueurs froides à Cully, infestée par des milliards de fourmis. 24 heures Jeudi 15 février 2018. Pdf
- Herzberg, N. (2016). La guerre des fourmis. Le Monde Science et Médecine 2 mai 2016. Pdf
- Lecomte, C. (2019) Quand la fourmi s'en va-t-en guerre... letemps.ch, 9 novembre 2019, https://www.letemps.ch/sciences/fourmi-sen-vaten-guerre. Lien
- Nothias, J.-L. (2016). Les fourmis sont des guerrières hors pair. Le Figaro Mercredi 20 avril 2016. Pdf

Quelques publications
- Bertelsmeier, C., G. M. Luque, A. Confais and F. Courchamp (2013). Forum Ant Profiler – a database of ecological characteristics of ants (Hymenoptera: Formicidae). Myrmecological News 18: 73-76.
- Bertelsmeier, C. and F. Courchamp (2014). Future ant invasions in France. Environmental Conservation 41(2): 217-228. 10.1017/s0376892913000556
- Bertelsmeier, C., S. Ollier, A. Avril, O. Blight, H. Jourdan and F. Courchamp (2016). Colony–colony interactions between highly invasive ants. Basic and Applied Ecology 17(2): 106-114. http://dx.doi.org/10.1016/j.baae.2015.09.005
- Bertelsmeier, C., S. Ollier, A. Liebhold and L. Keller (2017). Recent human history governs global ant invasion dynamics. 1: 0184. 10.1038/s41559-017-0184
http://dharmasastra.live.cf.private.springer.com/articles/s41559-017-0184#supplementary-information
- Bertelsmeier, C., S. Ollier, A. M. Liebhold, E. G. Brockerhoff, D. Ward and L. Keller (2018). Recurrent bridgehead effects accelerate global alien ant spread. Proceedings of the National Academy of Sciences. 10.1073/pnas.1801990115
- Blight, O., R. Josens, C. Bertelsmeier, S. Abril, R. Boulay and X. Cerdà (2017). Differences in behavioural traits among native and introduced colonies of an invasive ant. Biol. Invasions 19: 1389-1398. doi:10.1007/s10530–016–1353–5
- Luque, G., C. Bellard, C. Bertelsmeier, E. Bonnaud, P. Genovesi, D. Simberloff and F. Courchamp (2014). The 100th of the world’s worst invasive alien species. Biological Invasions 16(5): 981-985. 10.1007/s10530-013-0561-5