Aphaenogaster

Alain Lenoir Mis à jour 13-Jan-2021

Les Aphaenogaster ont un jabot social réduit, ce qui les empêche de le remplir de grandes quantités de liquide et elles ne peuvent trophallaxer. Elles utilisent des débris pour transporter de la nourriture liquide.

Constance Abogba avait montré en 1985 que deux espèces différentes d'Aphaenogaster (A. senilis et A. subterranea) qui ne trophallaxent pas utilisent des grains de sable pour transporter du miel à la fourmilère. Elle parlait déjà d'outil chez les fourmis. "Les fourmis du genre Aphaenogaster, qui ne pratiquent pas le transfert de substances de bouche à bouche, utilisent une méthode complexe pour assurer l'approvisionnement de la société. Elles transportent jusqu'au nid des matériaux divers, imbibés ou enrobés de liquides sucrés ou de sucs animaux, qui sont ensuite léchés par les ouvrières restées dans le nid. Les récolteuses sont capables, avant ces prélèvements, d'apporter et de déposer des matériaux sur les sources de nourriture liquide offerte. Cette séquence de comportements peut être assimilée à l'emploi d'un "outil", au sens classique du terme en éthologie." Chez A. senilis, les ouvrières choisissent les débris pour le transport de liquides (Maak et al 2017).

A. senilis, la fourmi gitane (gypsy ant)

J'ai longtemps travaillé sur cette espèce où il n'y a pas de vol nuptial pour la création d'une nouvelle colonie, celle-ci étant fondée par bouturage, découvert par Ledoux (1971). Elle pratique un bouturage particulier. L'ancienne reine quitte la colonie avec 85 % des fourmis et laisse derrière elle 15 % de ses filles. Les 15% restées seules se referons une gyne et elles pondront des œufs de mâles. Chez cette espèce, les ouvrières choisissent les débris pour le transport de liquides (Maak et al 2017 - voir plus haut) et ce sont seulement un petit nombre d'ouvrières à personnalité spécifique qui le font (Maak et al 2020).

Le comportement de foraging d'Aphaenogaster senilis a été étudié selon un modèle de physique "spin-glass" que je ne connais pas (Cristin 2020)

A. senilis, voir une petite vidéo de G. Renaud

A. iberica, d'Espagne comme son nom l'indique. On la trouve jusqu'à 2000m en Sierra Nevada. Elle aussi thermophile et strictement diurne et déménage souvent comme A. senlis. R. Boulay et son équipe ont étudié les variations des profils d'hydrocarbures cuticulaires en Sierra Nevada depuis le niveau de la mer jusqu'à 2000m (Villalta et al 2020).

Les Aphaenogaster cockerelli qui sont en compétition avec les Pogonomyrmex barbatus pour la nourriture dans le désert jettent des pierres sur l'entrée des nids de P. barbatus pour retarder leur sortie (Barber et al 2002).

A. iberica est devenu la "photo d'identité" de l'IRBI à Tours :

Références
- Agbogba, C. (1985). Observations sur la récolte de substances liquides et de sucs animaux chez deux espèces d'Aphaenogaster :
A. senilis et A. subterranea (Hym. Formicidae). Insect. Soc. 32: 427-434. Pdf
- Barber, J. T., E. G. Ellgaard, L. B. Thien and A. E. Stack (1989). The use of tools for food transportation by the imported fire ant, Solenopsis invicta. Animal Behaviour 38(3): 550-552. http://dx.doi.org/10.1016/S0003-3472(89)80052-1
- Cristin, J. (2020). Occupancy patterns in superorganisms: a spin-glass approach to ant exploration. Royal Society Open Science 7. doi: 10.1098/rsos.201250.

- Ledoux, A. (1971). Un nouveau mode de bouturage de société chez la fourmi Aphaenogaster senilis Mayr. C R Acad Sci Paris 273D: 83-85.
- Maák, I., G. Lorinczi, P. Le Quinquis, G. Módra, D. Bovet, J. Call and P. d'Ettorre (2017). Tool selection during foraging in two species of funnel ants. Animal Behaviour 123: 207-216. doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.anbehav.2016.11.005.
- Maák, I., G. Roelandt and P. d'Ettorre (2020). A small number of workers with specific personality traits perform tool use in ants. eLife 9:e61298. doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.anbehav.2016.11.005.
- Villalta, I., L. Rami, P. Alvarez-Blanco, E. Angulo, X. Cerdá and R. Boulay (2020). Environmental and genetic constraints on cuticular hydrocarbon composition and nestmate recognition in ants. Animal Behaviour 159: 105-119. doi: https://doi.org/10.1016/j.anbehav.2019.11.008.