Utilisation des outils chez l'animal

Alain Lenoir Mis à jour 15-Mar-2021


L'utilisation de l'outil chez l'animal n'est pas féquente. On consultera l'excellent ouvrage de Dominique Lestel "Les origines animales de la culture" (voir la critique de Sylvie Briet 2001) et l'excellent livre récent d'Emmanuelle Pouydebat "L'intelligence animale" (2017b);


Définition de l’outil : « Usage d’un objet comme extension fonctionnelle de l’organisme dans un but immédiat ».
L'oiseau qui jette un aliment ou le frotte contre une surface dure pour le casser n’utilise pas un outil, on parlera de proto-outil. S’il prend une pierre dans son bec pour casser la graine c’est un outil.
On connaît de nombreux exemples d'outils chez les oiseaux qui utilisent leur bec comme une main. Au total, plus d'une centaine d'animaux utilisent des outils.

Proto-usage d’outils
- Les grives musiciennes utilisent des pierres comme enclumes pour briser les coquilles d’escargots.
- La pie grièche empale ses proies sur des épines et en fait un garde-manger.
- Le gypaète barbu qui lâche ses os en plein ciel pour les briser.
- Le pic épeiche qui creuse une cavité pour caler et ouvrir la noix qu'il convoite ne profite pas de l'observation des ses aînés, il progresse avec sa propre expérience avec de très nombreux essais.
- Le poisson archer qui tire une proie 1,2m au-dessus de la surface de l’eau utilise-t-il un outil ? On pense plutôt que c'est la simple utilisation d'une stratégie de prédation.

Véritables outils
- Certains vautours (percnoptère d’Égypte – Nephron percnopterus) lancent des pierres d’assez haut au-dessus des oeufs d’autruche pour les casser.
- Les pinsons des Galápagos utilisent une épine de cactus pour sortir des chenilles ou vers des trous du bois.
- Les corbeaux de Nouvelle-Calédonie (Corvus moneduloides) fabriquent des fourchettes à escargots et des harpons en décortiquant des brindilles ou en découpant des feuilles (très dures) du pin Pandanus auxquelles ils donnent la forme voulue. C'est pour attraper des termites dans les troncs d'arbre. Ils emportent leur outil qui n'est donc pas à usage unique (Anonyme 2003). On a comparé les résultats des corbeaux avec des brindilles droite ou courbées, les dernières sont bien plus efficaces (Anonyme 2018). Les corbeaux de Tokyo défraient la chronique : ils déposent des noix sur la chaussée pour les faire écraser par les voitures et des cailloux du ballast sur les rails de chemin de fer pour les faire exploser (bruit excitant ?).
Corbeau de Nouvelle-Calédonie avec un crochet qu'il a fabriqué (Sciences et Avenir, juin 2002) :

Le macareu moine utilise aussi des bâtonnets pour se gratter (Fayet et al 2019).

Apprentissage de l'utilisation du bec chez les oiseaux :
- les geais apprennent à tirer sur une ficelle pour obtenir de la nourriture.
- les corbeaux à appuyer sur un levier pour obtenir de la nourriture. Si on met une grille pour les empêcher d’atteindre le levier ils peuvent utiliser des baguettes pour pousser le levier à travers les mailles de la grille, mais uniquement si on leur a montré ! Ensuite ils vont généraliser rapidement à tout objet allongé.
- Dernière découverte : le cacatoès noir d'Australie prépare une baguette de 20cm et dans son trou frappe les bords pour jouer du tambour et attirer une femelle (Herzberg 2017) et aussi le cacatoès de Goffin (I. El Hajj 2019).

L’outil chez les mammifères.
Chez les mammifères, il y a utilisation de pierres pour casser des noix (chimpanzés et capucins) ou des coquillages (loutre de mer).
Les chimpanzés en captivité utilisent des baguettes pour atteindre des objets, éventuellement vont même les enfiler pour en faire une plus longue (Köhler). Dans la nature ils utilisent des baguettes préparées pour de nombreuses taches comme la pêche aux termites ou aux fourmis, des éponges végétales pour récupérer de l’eau. C'est Jane Goodall qui a vu la première en 1960 les chimpanzés sauvages utiliser des baguettes dans le parc Gombe Stream en Tanzanie. Selon son patron, Louis Leakey, paléontologue britannique, "Maintenant nous devrons redéfinir la notion d'homme, la notion d'outil, ou alors accepter le chimpanzé comme être humain." (Berthelot 2018). Jane Goodall écrit en 2018 que lorsqu'elle a présenté ses travaux sur les chimpanzés à l'université de Cambridge on lui a dit "que je ne pouvais pas parler de leur personnalité, esprit ou émotion, car c'étaient des attributs humains... J'ai fini par obtenir gain de cause et, aujourdh'ui, la science a changé de point de vue." (Le Monde Hors Série, février 2018, "Elles bousculent le monde"). Voir son interview dans Le Monde du 11-12 août 2019 où elle raconte ses découvertes (Gérard  2019).


Chimpanzé utilisant une baguette pour pêcher les fourmis (Sciences et Avenir, juin 2002) :


L’apprentissage est nécessaire par observation et il suppose une acquisition d’habileté manuelle comme chez l’enfant. En Côte-d’Ivoire, dans la forêt de Taï, les mères chimpanzés apprennent à leur enfant à casser les noix de panda (très dures) avec l’outil approprié (une grosse pierre) en leur montrant. Éventuellement elles sont capables de corriger le jeune qui essaie, cet apprentissage dure 7 ans. Au total, les chimpanzés utilisent une quarantaine d’outils (Boetsch 1991, Galus 2002, Tutin et Fernandez 1994). L’utilisation de l’outil est-elle antérieure à la bifurcation de l’homme et du chimpanzé ? Cette question est débattue parmi les anthropologues. En effet, on a retrouvé en forêt de Taï, en Côte d'Ivoire, un gisement de brisures de pierres ayant servi à casser les noix, qui ressemblent à celles que l'on trouve à l'âge de pierre il y a 2,5 millions d'années (Fléaux 2002). Au Gabon, les chimpanzés ne cassent pas de noix, pourtant elles sont abondantes et les pierres aussi. Les raisons de cette lacune ne sont pas claires, les deux populations d'Afrique de l'Ouest ou d'Afrique centrale sont séparées depuis longtemps, on peut penser que la pression du milieu n'a pas été suffisante pour obliger les chimpanzés à trouver ce type de solution (Tutin et Fernandez 1994). Ils sont capables de se fabriquer des espèces de tongs quand ils ont à monter sur des troncs avec de grosses épines. Il se payent même le luxe de se mettre des grosses écorces sous les fesses pour se faire des fauteuils un peu plus confortables (Pouydebat 2017a).

A Comoé en Côte d'Ivoire l'on observe avec des caméras les jeunes chimpanzés qui apprennent à utiliser des outils (Lavoix 2018).


Fonctions de l’outil
- prolonger la distance de préhension ou de saisie d’un objet,
- amplifier la force mécanique,
- incorporation de l’objet dans des contextes sociaux (bâtons),
- facilite l'accès à des fluides (éponges).
Seuls les primates répondent à ces 4 critères.

Pourtant divers oiseaux semblent maitriser l'usage du feu pour allumer des incendies. Le milan noir d'Australie sait se saisir des branches incandescentes pour allumer de nouvelles incendies.

Voir
- Anonyme (2003). Le corbeau, maître ès outils. Sciences et Avenir. Décembre, p. 38.
- Anonyme (2018). Le corbeau calédonien, roi de l'hameçonnage. Le Monde 24 janvier 2018. Pdf
- Berthelot, L. (2018). Jane Goodall, mère adoptive des chimpanzés sauvages. Le Monde 11-12 mars 2018. p. 22.
- Boesch, Ch. (1991). Les chimpanzés et l'outil. La Recherche. juin.
- Briet, Sylvie (2001). La main à la patte. Analyse de "Les origines animales de la culture", par Dominique Lestel. Libération, 25 octobre.
- I. El Hajj, M. (2019). La ruse des amatrices de crânes élucidée. Science & Vie n° 1217, Février 2019: p. 19.
- Fayet, A. L., E. S. Hansen and D. Biro (2019). Evidence of tool use in a seabird. Proceedings of the National Academy of Sciences: 201918060. 10.1073/pnas.1918060117
- Fléaux, Rachel (2002). Archéologie et cultures singes. Science et Avenir. juin, p. 60-71.
- Galus, Christiane (2002). L'invention de l'outil expliquée grâce aux grands singes. Le Monde, 29 mai, p. 28.
- Gérard, M. (2019). "La nature peut regagner la place qu'on lui a volée" A 85 ans, la primatologue Jane Goodall poursuit son combat pour l'éducation et la préservation de la planète. Le Monde 11-12 août 2019. p. 6.
- Herzberg, N. (2017). Le cacatoès, joueur de batterie. Le Monde Science et Médecine 5 juillet 2017. Pdf
- Herzberg, N. (2018). Le milan noir; oiseau pyromane. Le Monde 24 janvier. Pdf
-
Lavoix, C. (2018). Dans l'intimité des chimpanzés de Comoé. Le Monde Science & Médecine 19 décembre 2018. p. 1-2.
- Pouydebat, E. (2017a) Les chimpanzés "sont capables de se fabriquer des espèces de tongs. Europe1.fr, 9 juillet 2017, p. http://www.europe1.fr/sciences/emmanuelle-pouydebat-les-chimpanzes-sont-capables-de-se-fabriquer-des-especes-de-tongs-3384476. Pdf
- Pouydebat, E. (2017b). L'intelligence animale, Odile Jacob. 212p.
- Tutin, Caroline & Michel Fernandez (1994). Les chimpanzés sont-ils bien outillés... ? Canopée. N° 2, Avril.