Tapinoma melanocephalum - Fourmi fantôme (Gost ant)

Fourmi sucre en Guyane

Alain Lenoir - Mis à jour le 17-Jan-2022

Toute petite fourmi tropicale (1,5 à 2mm) facile à reconnaître avec son abdomen clair que l’on peut colorer. Elle vit souvent dans les maisons où elle est d’une efficacité redoutable pour recruter des congénères quand elles trouvent une source de nourriture. Il suffit de mettre une goutte de sucre sur le lavabo pour qu'elles soient nombreuses le lendemain. Elle est très rapide. Elle est typique d'une invasive : polygyne avec accouplement intranidal, elle forme des supercolonies.

    

Photos de David Desfresne (janvier 2022) :

       

La répartition de la fourmi fantôme (Bertelsmeier et al 2017)

et pour voir la répartition actualisée (cabi.org).

On a étudié la diversité génétique des populations en Chine où elle est arrivée en 1929, la diversité est très faible (Zheng et al 2017). On ne connait pas l'origine de cette fourmi.

Dans nos pays on la trouve dans les serres tropicales (Blatrix et al 2018). J'en ai trouvé au jardin botanique de Nancy en juin 2019, elle y avait déjà été signalée en 2015 par Blatrix. On la trouve à Paris, au jardin des plantes (Antarea, confirmé par Quentin Rome et ).

En dehors des serres, on nous l’a signalée dans plusieurs autres endroits (Roubaix et Cité universitaire de Villeurbanne), mais il n’a pas été possible de confirmer ces présences. Blatrix et al (2018) la signalent aussi en 2015 d’un hôtel à Paris sans précisions. Nous l’avons reçue en janvier 2022 d’un appartement de La Garenne-Colombes (David Desfresne, 92). Cela confirme bien qu’elle doit commencer à se propager en France en milieu urbain en dehors des serres tropicales. Il faudra suivre la propagation de cette fourmi.

En Espagne "les occurrences de cette espèce en Espagne sont très rares et sporadiques." (voir Fourmis envahissantes Espagne).

Elle est capable de mobiliser très vite un grand nombre d'ouvrières pour exploiter une nouvelle souce de nourriture (von Aesch et Cherix 2001).

Selon Turbelin (et al 2017) T. melanocephalum est dans le top5 des 25 espèces animales et végétales les plus invasives), elle est présente dans 40% des 243 pays étudiés. Le commerce international de plantes ornementales est le principal responsable d'invasions de fourmis avec sous la rubrique "Horticulture" 116 espèces en Europe. T. melanocephalum se disperse comme IP = Ignorant possessions = passagers clandestins.

Selon Jérôme Gippet au Costa Rica : "j'adore ces bestioles! Je les ai subit pendant 2 ans au Costa Rica... elles ont toujours été plus malines et persévérantes que moi hahaha! (pour le coté malin ya pas de mal... mais je pensais quand même arriver à les avoir à l'usure...)" (mail du 13 avril 2021)

Contre T. melanocephalum, la fourmi d’Argentine et la fourmi des pharaons à Taiwan on peut utiliser des solutions avec de l’acide borique à 1% et du sucre, efficace en 4 semaines (Klotz et al. 1996; Luo and Chang 2013).

Voir
- Blatrix, R., T. Colin, P. Wegnez, C. Galkowski and P. Geniez (2018). Introduced ants (Hymenoptera: Formicidae) of mainland France and Belgium, with a focus on greenhouses. Ann. Soc. Entomol. France (N.S.) 54(4): 293-308. 10.1080/00379271.2018.1490927
- Klotz, J., D. H. Oi, K. M. Vail and D. F. Williams (1996). Laboratory Evaluation of a Boric Acid Liquid Bait on Colonies of Tapinoma melanocephalum Argentine Ants and Pharaoh Ants (Hymenoptera: Formicidae). Journal of Economic Entomology 89: 673-677. DOI: http://dx.doi.org/10.1093/jee/89.3.673
- Luo, Y.-P. and N.-T. Chang (2013). Strategies for controlling the ghost ant, Tapinoma melanocephalum (Hymenoptera: Formicidae) with liquid bait. Journal of Asia-Pacific Entomology(0). http://dx.doi.org/10.1016/j.aspen.2012.12.001
- Turbelin, A. J., B. D. Malamud and R. A. Francis (2017). Mapping the global state of invasive alien species: patterns of invasion and policy responses. Global Ecology and Biogeography 26(1): 78-92. doi: https://doi.org/10.1111/geb.12517.
- Von Aesch, L. and D. Cherix (2001). Recrutement alimentaire et recrutement exploratoire chez la fourmi fantôme Tapinoma melanocephalum : une seule et même stratégie ? Actes Coll. Insectes Soc. 14: 7-11. Pdf