Le sommeil chez les fourmis

Alain Lenoir Mis à jour 10-Nov-2020      

On sait bien que les mammifères et les oiseaux dorment d'un vrai sommeil, peut-être aussi les reptiles (Ignasse 2017). On n'imagine pas que les insectes puissent dormir, pourtant certains indices semblent indiquer la possibilité. Toutes les espèces animales ont besoin de périodes de repos (Bettayeb 2016) et par exemple les cloportes ont une sorte de sommeil collectif (Morin 2015).

Les fourmis dorment-elles ? Oui, pour les fourmis de feu selon un article de Deby Cassil "L'étude montre que les ouvrières s'endorment à intervalles irréguliers et de façon asynchrone par rapport a leurs congénèrent. "Ce qui est frappant est le nombre de siestes incroyablement courtes qu'elles font. En moyenne, une ouvrière comptabilise à elle seule et journalièrement 250 siestes d'un peu plus d'une minute chacune. Ceci équivaut à 4 heures et 48 minutes de sommeil par jour". (Cassill et al 2009, voir Jarode 2010). S'agit-il vraiment de sommeil ? Il faudrait avoir des enregsitrements électroencéphalographiques du cerveau.

Les abeilles dorment aussi selon un travail de 1983 cité par miel-factory (2020) : "En 1983, une équipe du Département de Zoologie et de l’IUT (Technische Hochschule) de l’université de Darmstadt, autour de Stefan Sauer, Eva Hermann et Walter Kaiser, a soumis des abeilles butineuses à une expérience de privation de sommeil. Ils ont observé qu'elles communiquaient moins bien (elles effectuaient mal la danse qui sert à indiquer aux congénères où se trouve une source de nourriture qu'elles ont découverte), et qu'elles perdaient leur sens de l'orientation (elles avaient du mal à retrouver la ruche après une excursion à l'extérieur, voire se perdaient à jamais). Leur expérience a montré que si on maintient des butineuses toute la nuit en état d’éveil complet, elles vont finir par littéralement « tomber » dans l’équivalent d’un sommeil réel et profond. Le sommeil joue un rôle important dans la capacité d'apprentissage et de mémorisation, et il est nécessaire pour effectuer le transfert de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme.
La phase de sommeil se caractérise chez l’abeille par une inclinaison de la tête et un relâchement musculaire ainsi qu’un repli des antennes contre la tête. Elle demeure immobile et s’accroche aux rayons la tête positionnée en haut. Les battements du coeur ralentissent et dans la phase de sommeil profond sa respiration est très réduite. Si son sommeil est brutalement interrompu elle se rattrape lors de la prochaine pause, qui dure alors beaucoup plus longtemps. L’activité annuelle des abeilles suit le rythme du soleil, avec une grappe qui croit jusqu’au solstice d’été puis se réduit jusqu’à celui d’hiver. A ce rythme annuel correspond un rythme journalier : les abeilles s’activent pendant la journée et s’interrompent la nuit. Elles reforment la grappe pour se tenir plus chaud. Mais elles ne « dorment » pas pour autant, car elles ont des tâches urgentes à accomplir : les soins à apporter au couvain ne s’interrompent pas durant la nuit, les cadres à bâtir d’urgence en période de miellée intense se feront aussi pendant la nuit. Plus généralement toutes les jeunes abeilles, les abeilles internes de la ruche (nourrices, nettoyeuses, cirières et bâtisseuses, magasinières) travaillent pendant la nuit dès lors qu’une tâche urgente les sollicite.
On ignore si les abeilles rêvent. Bien qu'à la différence des mammifères elles n'aient probablement pas de phases de sommeil paradoxal (REM), cela n'exclut pas la possibilité de rêves ponctuels où elles percevraient une odeur ou verraient la couleur de fleurs.3
(miel-factory.com 2020).

Dans la série des Epingles d'Alain Fraval le n°1286 (novembre, voir le texte) parle des effets des néonicotinoïdes sur le sommeil des abeilles. En effet, à des doses trouvées dans la nature, ils perturbent leur horloge biologique. L'abeille devient insomniaque et ne mémorise plus les trajets.

Références
- Bettayeb, K. (2016). Est-ce que tous les animaux dorment ? Science et Vie. 1180. 122. Pdf
- Cassill, D. L., S. Brown, D. Swick and G. Yanev (2009). Polyphasic Wake/Sleep Episodes in the Fire Ant,Solenopsis Invicta. J Insect Behav 22: 313-323. Pdf
- Ignasse, J. (2017). Le sommeil intranquille du reptile. Sciences et Avenir HS janv-Févr 2017. Pdf
- Jarode (2010) Les Secrets du Sommeil des Fourmis révelés. myrmecofourmis.com 4 février 2010. Lien
- miel-factory.com (2020) Le sommeil des abeilles. 14 février 2020.. Lien
- Morin, H. (2015). Le calme contagieux du cloporte. Le Monde Science & Médecine. 17 juin. 7. Pdf