Reconnaissance individuelle 

Alain Lenoir Mis à jour 17-Fév-2019

Les mammifères se reconnaissent individuellement par la vision mais aussi par les marques chimiques de leurs doigts ou laissées sur leur téléphone. On peut même deviner leur mode de vie, voir s'ils ont consommé des médicaments ! (Bouslimani et al 2016). La reconnaissance est bien connu chez les guêpes qui ont des dessins sur la tête (Tibbetts 2002, voir Morin 2011 ; "une guêpe très physionomyste", Brillaud 2012). Tibbetts et Michael Sheehan (2011) ont montré que les guêpes apprennent plus vite avec des figures de guêpes, ce que ne sont pas capables de faire les guêpes de l'espèce voisine Polistes metricus où il n'y a qu'une seule reine (Sheehan and Tibbetts 2011).

Les fourmis sont-elles capables de se reconnaître individuellement ? Chez les fourmis cela a été montré entre les reines de Pachycondyla villosa qui se reconnaissent à leur odeur et se souviennent (d'Ettorre et Heinze 2005, Drier et al 2007). Cela n'est pas retrouvé dans les fondations de Lasius niger qui n'ont pas de hiérarchie (Dreir et d'Ettorre 2007) ni chez Pachycondyla apicalis quand les colonies sont orphelines (Blacher et al 2010). Il est possible que les Cataglyphis cursor se souviennent de l'odeur individuelle d'une autre fourmi hétérospécifique, cela a été montré avec le paradigme habitation / déshabituation (Nowbahari 2007, Foubert et Nowbahari 2008). Chez les fourmis, la reconnaissance individuelle est sans doute liée à une signature chimique spécifique de l'individu.

On peut voir le poliste gaulois avec un détail qui montre bien que chaque individu est différent

   

 

Voir
- Brillaud, R. (2012). Certaines guêpes sont physionomistes. Science et Vie 1133: p. 12-13. Pdf
- Morin, H. (2011). "Polistes fusctaus", une guêpe très physionomiste. Le Monde 3 décembre.


- Blacher, P., E. Lecoutey, D. Fresneau and E. Nowbahari (2010). Reproductive hierarchies and status discrimination in orphaned colonies of Pachycondyla apicalis ants. Animal Behaviour 79: 99-105.
- Bouslimani, A., A. V. Melnik, Z. Xu, A. Amir, R. R. da Silva, M. Wang, N. Bandeira, T. Alexandrov, R. Knight and P. C. Dorrestein (2016). Lifestyle chemistries from phones for individual profiling. Proceedings of the National Academy of Sciences. 10.1073/pnas.1610019113
- D'Ettorre, P. and J. Heinze (2005). Individual recognition in ant queens. Current Biology 15: 2170-2174.
- Dreier, S., J. S. van Zweden and P. D'Ettorre (2007). Long-term memory of individual identity in ant queens. Biology Letters 3: 459-462.
- Foubert, E. and E. Nowbahari (2008). Memory span of heterospecific individual odors of an ant, Cataglyphis cursor. Learning and Behavior 36: 319-326.
- Nowbahari, E. (2007). Learning of colonial odor in the ant Cataglyphis niger (Hymenoptera; Formicidae). Learning and Behavior 35: 87-94.
- Sheehan, M. J. and E. A. Tibbetts (2011). Specialized Face Learning Is Associated with Individual Recognition in Paper Wasps. Science 334(6060): 1272-1275
- Tibbetts, E. A. (2002). Visual signals of individual identity in the paper wasp Polistes fuscatus. Proceedings Royal Society London B 269: 1423-1428.