Parasites de fourmis

Alain Lenoir mis à jour le 04-Fév-2019  

Il existe de très nombreux parasites des fourmis. On peut les voir dans les manuels. Voir aussi deux articles de synthèse (en anglais) : Lachaud et al 2012, 2013). Les parasites peuvent induire des modifications comportementales qui représentent leur phénotype étendu chez leurs hôtes. Cela peut être à leur bénéfice mais dans d'autres cas c'est au bénéfice de la colonie (voir de Bekekr et al 2018).

Le liste des parasites de fourmis :

et leurs effets   

Dans la mesure où les colonies de fourmis sont fermées aux étrangers, le parasite devra user de stratégies pour contourner cet obstacle. Par exemple les larves de Maculinea nausithous produisent du tétracosane qui imite l'odeur des larves de Myrmica (Solazzo et al. 2015). Des coléoptèress parasitoïdes de Vespula vulgaris font aussi du mimétisme chimique et même produisent plus de C29, la phéromone royale (Van Oystaeyen et al. 2015).

Voir des exemples : les champignons parasites

La douve du foie : (voir aussi Kelner 2018) : La douve du foie

Kerner (2018) a écrit sur les parasites de fourmis
- Les Pogonomyrmex  qui mangent des petits vers séchés de Skrjabinoptera phrynosoma Pdf
- En Australie il y a Rhytidoponera metallica qui disperse les graines d'arbres pourvues d'un élaiosome, mais un phasme entoure ses oeufs d'une substance mimant un élaiosome, les oeufs sont alors ramenés au nid où ils vont se développer pdf
- Le coléoptère Pella funesta qui mage les fourmis Lasius fuliginosus Pdf et Amphotis marginata qui sollicite ces mêmes fourmis sur les piste (p. 81)
- L'azurée des mouillères et les Myrmica
- Mouches phorides pdf
- Les Clytra (Pdf) et les acariens (Pdf)
- Les Cordyceps, champignons qui rendent les fourmis zombies

Voir
-
Kerner, P. (2018). Moi, parasite, Belin. 188p.

Articles
- de Bekker, C., I. Will, B. Das and R. M. M. Adams (2018). The ants (Hymenoptera: Formicidae) and their parasites: effects of parasitic manipulations and host responses on ant behvaioral ecology. Myrmecol News 28: 1-24.
- Kather, R., F. Drijfhout, S. Shemilt and S. Martin (2015). Evidence for passive chemical camouflage in the parasitic mite Varroa destructor. Journal of Chemical Ecology: 1-9. 10.1007/s10886-015-0548-z
- Kerner, P. (2018). Moi, parasite, Belin. 188p.
- Lachaud, J.-P., A. Lenoir and V. Witte (2012). Ants and their parasites. Psyche. doi: 10.1155/2012/342157 Pdf
- Lachaud, J.-P., A. Lenoir and D. P. Hugues (2013). Ants and their parasites 2013. Psyche. doi: 10.1155/2013/264279 Pdf
- Martin, S. and J. Bayfield (2014). Is the bee louse Braula coeca (Diptera) using chemical camouflage to survive within honeybee colonies? Chemoecology: 1-5. 10.1007/s00049-014-0158-1
- Solazzo, G., K. Seidelmann, R. F. A. Moritz and J. Settele (2015). Tetracosane on the cuticle of the parasitic butterfly Phengaris (Maculinea) nausithous triggers the first contact in the adoption process by Myrmica rubra foragers. Physiological Entomology 40: 10-17. 10.1111/phen.12083
- Van Oystaeyen, A., R. C. Oliveira, L. Holman, J. S. van Zweden, C. Romero, C. A. Oi, P. d'Ettorre, M. Khalesi, J. Billen, F. Wäckers, et al. (2014). Conserved class of queen pheromones stops social insect workers from reproducing. Science 343(6168): 287-290. 10.1126/science.1244899