Francis Hallé

Alain Lenoir mis à jour 28-Avr-2020

Francis Hallé, botaniste mais qui s'est beaucoup intéressé aux relations plantes-fourmis, a dirigé de nombreuses années l'opération radeau des cimes, avec un grand radeau en plastique déposé à la surface de la canopée en forêt tropicale, pour faire des inventaires de biodiversité (voir le livre "Le radeau des cimes", Francis Hallé et Dany Cleyet-Marret, JCLattès 2000). J'ai pu participer à celui du Cameroun en 1991.

"Un monde sans hiver" (1993, Points)  
"Notre planète est multiple, et les tropiques n’ont que peu à voir avec les zones tempérées que nous habitons. La richesse et l’étrangeté de la faune et de la flore dans la zone intertropicale, les particularités de ses climats et de ses paysages en font véritablement un autre monde. Francis Hallé écrit des pages magnifiques sur la forêt tropicale. Il explique les climats, les sols rouges, les interactions biotiques, les différences de taille des organismes entre zones tropicales et les autres.
Mais les spécificités des tropiques sont également celles des hommes qui y vivent et de leurs sociétés, si différentes des nôtres par leur évolution. Aussi Francis Hallé propose-t-il une très audacieuse hypothèse, liant astronomie et biologie humaine, quant aux raisons de ces particularités, l'hypothèse du photopériodisme. L'absence de photopériode en zone tropicale modifierait le comportement des humains. Francis Hallé, botaniste, a été professeur à l’Institut de botanique de l’université de Montpellier. Spécialiste de l’écologie des forêts tropicales, il a dirigé les missions du célèbre « radeau des cimes ». Il est l’auteur de nombreux livres dont Éloge de la plante, Seuil, 1999. Il a guidé Luc Jacquet dans la forêt amazonienne pour réaliser son documentaire, Il était une forêt, 2013."

A réalisé un beau film sur la forêt avec Luc Jaquet (Il était une forêt, 2013)

L'énigme de Vanikoro (National Geographic France, juillet 2000)
Hallé.jpg (108604 octets)
Gilles Mermet
Francis Hallé est l'un des premiers botanistes a avoir exploré la flore de Vanikoro, petite île au large de la Nouvelle-Calédonie. Son prédécesseur avait échoué dans cette tentative deux siècles plus tôt. De son périple effectué en décembre dernier, le scientifique a ramené un Myrmecodia, une plante à fourmis, d’une espèce non encore identifiée, que les Mélanésiens surnomment, grivoisement, …les "couilles du diable".

Sylvie Brieu

Je ne résiste pas au plaisir de vous signaler le très beau livre de Francis Hallé :Atlas de botanique poétique. Arthaud 2016. Quelques belles pages sur les relations plantes-fourmis

 

Les couilles du diable : L'arbre à la femme adultère :

Voir aussi le Cecropia ou bois-canon de Guyane