Mémoire

Alain Lenoir mis à jour 28-Mai-2020

Les fourmis sont capables d'apprentissage, et ont donc de la mémoire.

Les Cataglyphis fortis du désert ont une excellente mémoire pour se déplacer et se localiser par rapport au nid, parfois jusqu'à 1,5 km (voir Cataglyphis et orientation)
- mémoire de la direction par l'angle du soleil
- mémoire de la distance par un mécanisme de compteur de pas.
- mémoire de l'odeur de l'entrée du nid par la diffusion du CO2 qui émane du sol. On parle d'odomètre (Wittlinger et al 2006, Blackburn 2007).
- elles mémorisent de zones dangereuses (mémoire des pièges)

Les fourmis rousses ont une excellente mémoire visuelle. On vient de montrer que chez Formica rufa avec des expériences de conditionnement que cette mémoire est latéralisée. Cela était déjà connu pour la mémoire olfactive de l'abeille.
"Comme le chien qui salive de Pavlov, ces créatures ont été entraînées à répondre au signal visuel, et cette association a ensuite été testée au bout de 10 minutes, une heure et un jour plus tard. Si les fourmis étendaient la bouche à la vue de l’objet bleu, cela était considéré comme un signe de soif. Finalement, lorsque les fourmis ont été entraînées avec la bonne antenne, elles ont montré qu’elles avaient soif au bout de 10 minutes, avec un effet d’affaiblissement progressif au fil du temps. En revanche, les fourmis entraînées avec l’antenne gauche ne réagissaient pas après 10 minutes ou même une heure. Un jour plus tard, cependant, elles ont montré des signes de soif importants. « Nous avons montré qu’un bref contact entre une récompense en sucre et l’antenne droite ou gauche suffit à produire une mémoire latéralisée, même si le repère visuel est visible des deux yeux tout au long de l’entraînement et des tests », soulignent les auteurs de l’étude. « Le renforcement donné à l’antenne droite a induit la formation de souvenirs à court terme, tandis que le renforcement donné à l’antenne gauche a induit des souvenirs à long terme. " (Contegat 2020).

Les arbres aussi sont doués de mémoire. Selon Peter Wohlleben ils mémorisent une sécheresse et s'en souviennent toute leur vie (Schaub 2017). Cependant on ne sait pas où les arbres stockent leur mémoire !

- Blackburn, L. (2007). PEDOMETER HELPS ANTS GET HOME. Journal of Experimental Biology 210(2): ii-ii. doi: 10.1242/jeb.02688.
- Contegat, Y. (2020) Ces fourmis stockent leurs souvenirs à court et long termes dans des parties distinctes du cerveau. dailygeekshow.com 20 mai 2020. Lien
- Schaub, C. (2017). "Les arbres ne voteraient pas à droite". Interview de Peter Wohlleben sur "La vie secrète des arbres" (Les Arènes 2017). Libération Jeudi 16 mars 2017. p. 26-27.
- Wittlinger, M., R. Wehner and H. Wolf (2006). The ant odometer: stepping on silts and stumps. Science 312: 1965-1967.