Intelligence collective

 

Alain Lenoir mis à jour 21-Jan-2018

Selon Pouydebat (2017) l'intelligence collective se rencontre chez de très nombreuses espèces allant des bactéries aux oiseaux en passant par les insectes et les poissons.

Selon Guy Théraulaz "certains groupes d’animaux ont la capacité de prendre collectivement de bonnes décisions, et ce, de façon décentralisée, sans chef d’orchestre. Les termites, par exemple, construisent des nids d’une remarquable complexité sans plan d’ensemble. Certaines abeilles peuvent s’agencer spontanément en s’agrippant les unes aux autres et constituer des rideaux ondulants pour faire fuir des prédateurs, sans tambour ni chorégraphe. Des amibes peuvent s’associer pour former une sorte de grosse limace mouvante, tandis que des oiseaux, comme les étourneaux, peuvent se réunir et former de très grands groupes dont les danses aériennes permettent à la fois d’éviter les prédateurs et de décider collectivement de l’endroit où passer la nuit." (Thivent 2018).

Le Dr Nozman fait de belles vidéo Youtube, et par exemple sur l'intelligence des animaux où il constate que "la fourmi seule n'est pas super intelligente"

Voir
- Dr Nozman (2018). LES ANIMAUX PEUVENT PARLER NOTRE LANGUE ? Vrai ou Faux #58. 19 janvier 2018. Fourmis à partir de 2'52
- Pouydebat, E. (2017). L'intelligence animale, Odile Jacob. 212p. p.145-7
- Thivent, V. (2018) Guy Theraulaz, le père de la 4G qui étudie les fourmis. http://thegoodlife.thegoodhub.com/2018/01/19/guy-theraulaz-le-pere-de-la-4g-qui-etudie-les-fourmis/ Pdf