Alimentation des fourmis

Alain Lenoir Mis à jour 24-Mar-2021

L'alimentation des fourmis est très variée selon les espèces. Quelques exemples récents sur la prédation, le choix des sources de sucre ou de protéines, etc..

- La glue qui colle les drosophiles au moment de la nymphose permet de ralentir la prédation par les fourmis. Cela a été vérifié sur le terrain et en labo par Mathieu Molet avec Temnothorax nylanderi (Borne et al 2021, voir INSB 2021).

- Sur une île australienne, l’île Kangourou, avec un sol de sable sec très pauvre, les fourmis Camponotus terebrans exploitent l’urine des vertébrés pour en extraire l’eau et l'azote (Petit et al 2020, voir Louvet 2020).

- Un bel article de nos collègues de Toulouse sur le comportement alimentaire des fourmis d'Argentine en relation avec les décisions collectives (Csata, et al 2019, voir  Adrien 2019).
Quelques extraits : "Les chercheurs ont observé que les récolteuses se dirigeaient collectivement vers la nourriture offrant l'élément nutritif manquant. Par exemple, des fourmis privées de cholestérol, qui avaient le choix entre une nourriture contenant du cholestérol et une nourriture contenant des acides aminés, se dirigeaient préférentiellement vers la nourriture offrant du cholestérol. A l'inverse, face au même choix, les fourmis privées d'acides aminés délaissaient la nourriture contenant du cholestérol pour se diriger vers la nourriture offrant les acides aminés. Dans toutes les expériences, la décision au niveau collectif était apparente dès les premières 10 minutes du test ne laissant aucune place à l'apprentissage, à la comparaison des deux sources ou à un quelconque feedback post-ingestif au niveau individuel ou collectif. Les fourmis étaient donc capables d'adapter leur stratégie de récolte en fonction de la carence alimentaire." "Pour tenter de faire le lien entre le comportement individuel à la nourriture et la décision collective, les chercheurs ont construit un modèle mathématique basé sur le comportement de pistage des fourmis." " Dans une dernière expérience, les chercheurs ont tenté de mieux comprendre le rôle des récolteuses et des fourmis qu'elles recrutent dans la mise en place des décisions collectives. Pour cela, ils ont créé des conflits nutritionnels au sein de la colonie. Les récolteuses étaient privées de sucre alors que les autres membres de la colonie étaient privés d'acides aminés et vice versa. Au début des expériences, dans les premières 10 min les récolteuses (préalablement colorées photo 4) satisfaisaient en priorité leurs besoins nutritionnels mais après 15 min, les chercheurs ont remarqué une inversion de la décision collective. Ils ont pu démontrer que les fourmis recrutées par les récolteuses guidées vers une nourriture ne satisfaisant pas leur besoin nutritionnel étaient capables de changer la donne pour satisfaire les besoins des membres de la colonie démontrant ainsi la flexibilité des réponses collectives en fonction de l'état nutritionnel de la colonie."

Photo 1: Pont offrant à la colonie de fourmis un choix entre deux sources de nourriture. Photo 2: Fourmis se nourrissant. Photo 3: Fourmis choisissant la piste la plus concentrée. Photo 4: Fourmis colorées. © David Villa/CBI/CNRS    

- Selon Audrey Dussutour, les fourrageuses de Rhytidoponera metallica sont capables d'estimer la quantité de larves dans la colonie et d'ajuster leur apport en protéines. Voir Nouvel Obs 2009, Le Monde 2009

    

Citations
- "Les fourmis faisaient les cent pas dans l'herbe en attendant que les humains laissent tomber des sucreries - Charles Darwin aurait été surpris d'une telle évolution. (dans Maudit karma, de David Safier, 2008, p. 70).

Voir
- Adrien (2019) Une intelligence collective face aux défis nutritionnels chez les fourmis. Techno-Science.net, 18 décembre 2019. Lien
- Csata, E., J. Gautrais, A. Bach, J. Blanchet, J. Ferrante, F. Fournier, T. Lévesque, S. J. Simpson and A. Dussutour (2019) Ant Foragers Compensate for the Nutritional Deficiencies in the Colony. Current Biology. 10.1016/j.cub.2019.11.019.
- CNRS (2009) L'estomac collectif des fourmis. 1er mai 2009, p. https://www.techno-science.net/actualite/estomac-collectif-fourmis-N6567.html. Pdf
- Le festin des fourmis. Le Nouvel Observateur 7-13 mai 2009: p. 93. Jpg
- Le Hir, P. (2009). Diététique collective chez les fourmis australiennes. Le Monde 9 juin. Jpg
- Louvet, B. (2020) Sur cette île australienne, les fourmis survivent en buvant de l’urine. SciencePost, 2 janvier 2020, p. https://sciencepost.fr/sur-cette-ile-australienne-les-fourmis-survivent-en-buvant-de-lurine/
- Petit, S., M. B. Stonor, J. J. Weyland, J. Gibbs and B. Amato (2020). Camponotus ants mine sand for vertebrate urine to extract nitrogen. Austral Ecology n/a(n/a). 10.1111/aec.12840