Le glyphosate (roundup et son dérivé l'AMPA)

Alain Lenoir mis à jour 15-Mai-2021

Dessin de Serguei (Le Monde 10 oct 2017) :

Beau spectacle à Azay sur Cher, mars 2011 :

Au nord de Pau, avec une belle bande oubliée.. (mars 2019)          

           

Toujours près de Pau en juillet 2020 sur les champs de maïs :

C'est l'un des pesticides qui est de plus en plus utilisé et il a été déclaré cancérigène en 2015 par le centre de recherche sur le cancer de l'OMS. La toxicité du roundup est montrée par de nombreux travaux. Le débat sur l’aspect cancérigène du glyphosate rebondit avec un article sur une recherche américaine qui semble montrer que les cancers lymphomes ne sont pas corrélés avec l’utilisation du glyphosate (Andreotti et al 2018). Foucart (2017) démonte cet article car les cohortes ne peuvent pas vraiment être comparées.. et je pense que la seule analyse possible est de faire des corrélations avec les taux d’APMA dans les urines. En plus il n’y aucune info sur les autres aspects en particulier le développement des fœtus et des enfants alors que l’on sait que ce sont les périodes les plus sensibles. De nombreux "pisseurs involontaires" se font doser leur glyphosate et trouvent des quantités parfois impressionnantes (Valo 2018). Et le glyphosate est partout puisque même des maïs bio transgéniques donnés à des rats en sont bourrés.. (Foucart 2018b).

La perle du jour : selon Le monde du 26 janvier 2019, le président renonce à interdire le glyphosate en 2021 (Barroux 2019). On peut comprendre que cela pose des problèmes mais de là à dire publiquement "Il n'y a aucun rapport indépendant ou pas indépendant qui a montré que c'était mortel." Décidément il n'a rien compris, bien sûr qu'aux doses utilisées ce n'est pas mortel, mais c'est toxique surtout pour les embryons, les bébés, les ados et pour nous tous à long terme. Tout le monde s'accorde pour considérer que les pesticides sont dangereux.. Même Science & Vie de février qui vient de sortir dit page 3 dans son édito que "Bien sûr, le doute sera toujours permis. Mais s'appuyer dessus pour retarder des actions publiques serait malhonnête." Voir le sénateur Médevielle dans la Dépêche du Midi du 12 mai où il écrit : "Le glyphosate est-il cancérogène ? la réponse est non ! Il est moins cancérogène que la charcuterie ou la viande rouge qui ne sont pas interdites" et "Aucune étude scientifique ne prouve formellement la cancérogénicité [du glyphosate] ni en France, ni en Europe, ni dans le monde" (Foucart et Horel 2019).

-Yves Sciama, journaliste de Science et Vie vient au secours du glyphosate.. Il essaie de replacer le problème du glyphosate dans une perspective plus générale. Il écrit "Pour le glyphosate en particulier, il n'y a toujours pas de preuve absolue de sa cancérogénicité, même si la multitude des études montrant des effets inquiétants ne permet pas vraiment de l'exclure." On croit rêver, c'est exactement ce que disait Macron dans sa campagne présidentielle !!! "Supprimer le glyphosate conduirait invitablement à le remplacer par d'autres produits non moins suspects ou dangereux, voire plus." (Sciama 2019)

L'imprégnation par le glyphosate encore une fois confirmée : à Belle-Ile-en-Mer tous les habitants en ont dans leur urine, parfois à des taux très élevés, et les enfants sont plus exposés que les adultes (Bouanchaud 2019).

Le lien entre glyphosate / roundup et certains cancers mis en évidence par une méta-analyse (reprenant 6 autres études aux États-Unis, au Canada, en Suède et France) et comparant avec des données obtenues chez la souris (Zhang et al 2019, voir Horel 2019). Les effets du glyphosate sur les rats n'ont pas été correctement évalués par les agences officielles selon un rapport d'un toxicologue américain qui a eu accès aux documents officiels mais tenus secrets (Foucart 2020).

L'Anses vient de publier un rapport sur des mesures de pesticides dans l'air. 75 substances ont été identifiées, dont 32  concérogènes ou perturbateurs endocriniens. Le glyphosate et le folpel (pour le mildiou de la vigne) sont le plus souvent trouvés, 56% des échantilons pour le glyphosate (Mandard 2020). Déjà en 2011 on avait trouvé le glyphosate dans l'eau de pluie, donc il venait de l'atmosphère (Foucart 2011).

Effets chez les insectes. Fernando Guerrieri et collègues de l'IRBI à Tours viennent de montrer que le glyphosate à doses comparables à celles que l'on trouve dans l'eau empêche les larves de moustiques d'apprendre ne plus fuir une ombre (Baclan et al 2018). Les effets peuvent donc être subtils sur le comportement. Le glyphosate pourrait être une cause possible supplémentaire du déclin des abeilles domestiques car il réduit l'abondance du microbiome et elles sont fragilisées et plus sensibles à des bactéries pathogènes (Foucart 2018).

Le glyphosate est censé être très peu toxique pour les animaux, mais il affecte le microbiome des abeilles (Motta et al 2018). Chez certains coléoptères cette perturbation du microbiome perturbe la synthèse d'acides aminés comme la tyrosine qui intervient dans la synthèse des éléments de la cuticule (mélanisation et sclérotisation) (Kiefer et al 2021) et donc influe sur le profil cuticulaire.

Voir Publications
- Andreotti, G., S. Koutros, J. N. Hofmann, D. P. Sandler, J. H. Lubin, C. F. Lynch, C. C. Lerro, A. J. De Roos, C. G. Parks, M. C. Alavanja, et al. (2017). Glyphosate Use and Cancer Incidence in the Agricultural Health Study. JNCI: Journal of the National Cancer Institute: djx233-djx233. 10.1093/jnci/djx233
- Baglan, H., C. R. Lazzari and F. J. Guerrieri (2018). Glyphosate impairs learning in mosquito larvae Aedes aegypti at field-realistic doses. The Journal of Experimental Biology sous presse. 10.1242/jeb.187518
- Kiefer, J. S. T., S. Batsukh, E. Bauer, B. Hirota, B. Weiss, J. C. Wierz, T. Fukatsu, M. Kaltenpoth and T. Engl (2021). Inhibition of a nutritional endosymbiont by glyphosate abolishes mutualistic benefit on cuticle synthesis in Oryzaephilus surinamensis. Communications Biology 4(1): 554. doi: 10.1038/s42003-021-02057-6.
- Motta, E. V. S., K. Raymann and N. A. Moran (2018). Glyphosate perturbs the gut microbiota of honey bees. Proceedings of the National Academy of Sciences 115(41): 10305-10310. doi: 10.1073/pnas.1803880115 -
- Zhang, L., I. Rana, R. M. Shaffer, E. Taioli and L. Sheppard (2019). Exposure to Glyphosate-Based Herbicides and Risk for Non-Hodgkin Lymphoma: A Meta-Analysis and Supporting Evidence. Mutation Research/Reviews in Mutation Research. https://doi.org/10.1016/j.mrrev.2019.02.001

Articles
- Barroux, R. (2019). Le président renonce à sa promesse d'interdire le glyphosate en 2021. Le Monde 26 janvier 2019. p. 8.
- Bouanchaud, C. (2019). Glyphosate : la stupeur des "pisseurs" bretons. Le Monde 29 août 2019. p. 6
- Foucart, S. (2011). De l'herbicide Roundup mesuré dans l'eau de pluie. Le Monde. 9 septembre. p.9.
- Foucart, S. (2017). Glyphosate et cancer, l'étude qui relance le débat. Le Monde 22 novembre 2017. p. 7.
- Foucart, S. (2018). Le glyphosate, autre cause possible du déclin des abeilles domestiques. Le Monde 28 septembre 2018. p. 8.
- Foucart, S. (2018b). OGM : deux maïs testés sans effets sur les rats. Le Monde 14 décembre 2018. p. 9.
-
Foucart, S. (2020). L'évaluation du glyphosate par les agences remise en question. Le Monde 25 février 2020. p. 8.
- Foucart, S. and S. Horel (2019). Glyphosate : le sénateur Médevielle démenti. Le Monde 15 mai 2019. p. 11.
- Horel, S. (2019). Une étude confirme le lien entre glyphosate et lymphome. Le Monde 19 février 2019. p. 12. Pdf
-
Mandard, S. (2020). Pesticides dans l'air : 32 substances "prioritaires". Le Monde. 4 juillet 2020. p.6. Lien
-
Sciama, Y. (2019). Glyphosate : un scandale qui cache le vrai problème ! Science & Vie Juillet 2019: p. 52. Pdf
- Valo, M. (2018). L'action des "pisseurs involontaires de glyphosate" fait des émules. Le Monde 6 octobre 2018.