Tetraponera

Alain Lenoir mis à jour 01-Mai-2020

Les Tetraponera colonisent des arbres creux appelés Barteria. La reine choisit une branche, y creuse un accès jusqu’à la cavité centrale. Elle s’y établit en ayant auparavant arraché ses ailes, pond et s’occupe de la première génération d’ouvrières. Deux colonies de Tetraponara ne peuvent se supporter sur le même arbre. Souvent la plus grosse colonie exterminera la plus petite.

L'arbre est surnommé au Cameroun et au Gabon l’arbre de l’adultère. On y attachait autrefois les femmes adultères pour les punir. Jean Bruno Mikissa a étudié T. aethiops en compétition avec les fourmis invasives Wasmannia auropunctata. Les Tetraponera sont capables de résister à l'envahisseur.

Réf
- Mikissa, J.-B. (2010). Impacts écologique et comportemental de la fourni envahissante Wasmannia auropunctata sur une espèce arboricole, Tetraponera aethiops au Gabon. Université Paris 13.