Tapinoma erraticum - Fourmi erratique

Alain Lenoir Mis à jour 12-Avr-2022

Fourmi qui forme de petites colonies, qui déménage très souvent, d'où son nom (voir Les fourmis de France Pdf)

Madeleine Meudec a fait sa thèse (1979a, 1979b) sur le comportement d'émigration de T. erraticum, en particulier avec des fourmis marquées avec une pastille numérotée.

En mai 2020 j'ai pu observer des solariums, petits monticules de terre où le couvain sexué est monté pour qu'il profite de la chaleur.

      

La reproduction de Tapinoma erraticum. Le grand bordel. Chez cette espèce tout est possible. Il y a une ou quelques reines qui s'accouplent avec un à 3 mâles (37 reines avec un seul mâle, 6 avec deux et une seule avec 3), et qui peuvent être génétiquement proches (soeurs, mère / fille) ou pas du tout. La moyenne générale de parentèle entre ouvrières est de 0,41 à 0,50 pour les deux endroits étudiés en Belgique (contre en principe 0,75). Pour la production des larves les jeunes reines participent aussi. Ce système très plastique est peut-être une ouverture vers la supercolonialité et les possibilités d'être invasives des Tapinoma (De Pletincx & Aron 2022).

Réf
-
De Pletincx, N. L. and S. Aron (2022). Sociogenetic structure, reproductive strategies and queen replacement in the erratic ant (Tapinoma erraticum). Biological Journal of the Linnean Society. doi: 10.1093/biolinnean/blac025.
- Meudec, M. (1979). Le comportement d'émigration chez la fourmi
Tapinoma erraticum (Dolichoderinae). Un exemple de régulation sociale. Thèse Université de Tours. Partie1 - Partie2