Aphaenogaster senilis, la fourmi gitane (gypsy ant)

Alain Lenoir Mis à jour 24-Sep-2021     

J'ai longtemps travaillé avec Raphaêl Boulay et Xim Cerdá sur cette espèce où il n'y a pas de vol nuptial pour la création d'une nouvelle colonie, celle-ci étant fondée par bouturage, découvert par Ledoux (1971). Elle pratique un bouturage particulier : l'ancienne reine quitte la colonie avec 85 % des fourmis et laisse derrière elle 15 % de ses filles. Les 15% restées seules produiront une nouvelle gyne et elles pondront des œufs de mâles. C'est une fourmi qui ne trophallaxe pas. Alors, les ouvrières transportent des liquides avec des débris (Agbogba 1985). Elles choisissent les débris pour le transport de liquides (Maak et al 2017) et ce sont seulement un petit nombre d'ouvrières à personnalité spécifique qui le font (Maak et al 2020).

Le comportement de foraging d'Aphaenogaster senilis a été étudié selon un modèle de physique "spin-glass" que je ne connais pas (Cristin 2020)

A. senilis, voir une petite vidéo et une autre de G. Renaud

A. senilis à Donana :

        

Le nid :       

Sur les appâts (biscuits) :

Sur une brindille :

Consommation de pétales :      

   

Transport de nymphes et d'ouvrières, de proies :

   

Une araignée prédatrice :

USA : certains noms d’insectes jugés racistes seront changés (La Nouvelle Tribune 7 juillet 21). "L’Entomological Society of America a annoncé qu’elle changerait le nom de certains insectes en raison du caractère blessant envers certaines communautés. La société a indiqué en guise d’exemple qu’elle ne reconnaîtrait plus « spongieuse » comme nom commun de Lymantria dispar dispar car il utilisait un terme péjoratif pour désigner les Roms. Le projet Better Common Names de la Société entomologique réunira des groupes de travail comprenant des experts qui étudient les espèces et des personnes des régions d’origine de l’insecte pour décider d’un nouveau nom. L’organisation cherchera également un nouveau nom pour Aphaenogaster araneoides, communément appelée la « fourmi gitane ». Terry McGlynn, l’entomologiste qui a nommé l’espèce de fourmis et a depuis reconnu les implications du surnom, a déclaré que la décision de remplacer le nom est « une excellente nouvelle ». « Nous sommes des professionnels, essayant de défendre l’entomologie », explique McGlynn au Washington Post. « Nous n’avons pas à insulter les gens dans le processus » a-t-il ajouté."
On a aussi notre fourmi gitane Aphaenogaster senilis. On va la débaptiser ?

Réf
- Agbogba, C. (1985). Observations sur la récolte de substances liquides et de sucs animaux chez deux espèces d'Aphaenogaster : A. senilis et A. subterranea (Hym. Formicidae). Insect. Soc. 32: 427-434.
-
Cristin, J. (2020). Occupancy patterns in superorganisms: a spin-glass approach to ant exploration. Royal Society Open Science 7. doi: 10.1098/rsos.201250. - Ledoux, A. (1971). Un nouveau mode de bouturage de société chez la fourmi Aphaenogaster senilis Mayr. C R Acad Sci Paris 273D: 83-85.
- Ledoux, A. (1971). Un nouveau mode de bouturage de société chez la fourmi Aphaenogaster senilis Mayr. C R Acad Sci Paris 273D: 83-85.
- Maák, I., G. Lorinczi, P. Le Quinquis, G. Módra, D. Bovet, J. Call and P. d'Ettorre (2017). Tool selection during foraging in two species of funnel ants. Animal Behaviour 123: 207-216. doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.anbehav.2016.11.005.
- Maák, I., G. Roelandt and P. d'Ettorre (2020). A small number of workers with specific personality traits perform tool use in ants. eLife 9:e61298. doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.anbehav.2016.11.005.