Hybridogenèse sociale

Alain Lenoir Mis à jour 10-Avr-2020

Un mode de reproduction très particulier
Chez Cataglyphis hispanica deux lignées génétiques coexistent. Les reines de chaque lignée s’accouplent systématiquement avec un mâle de l’autre lignée génétique. Ainsi, les reines de la lignée 1 s’accouplent toujours avec un mâle de la lignée 2, et les reines de la lignée 2 s’accouplent avec un mâle de la lignée 1. Les ouvrières sont issues du croisement entre les deux lignées : il s’agit donc d’individus hybrides. A l’inverse, les individus reproducteurs (nouvelles reines et mâles) sont produits exclusivement par reproduction asexuée. La caste femelle (reine ou ouvrière) est donc déterminée génétiquement; les ouvrières portent un génome hybride, alors que les reproducteurs possèdent un génome non-hybride hérité exclusivement de la mère (Leniaud et al. 2012). Toutes les C. hispanica font de l’hybridogénèse alors que C. velox et C. humeya n’en font pas (Eyer et al. 2016). On retrouve tout cela dans la thèse d'Hugo Darras (2017).

Voir
- Aron, S., H. Darras, P. A. Eyer, L. Leniaud and M. Pearcy (2013). Structure génétique des sociétés et systèmes d’accouplement chez la fourmi Cataglyphis viatica(Fabricius 1787). Bulletin de l’Institut Scientifique, Rabat, Section Sciences de la Vie 35: 103-109. Pdf
- Darras H. (2017). Thèse "Social hybridogenesis in ants of the genus Cataglyphis (Hybridogenèse sociale chez les fourmis du genre Cataglyphis"
Pdf
- Eyer, P. A., L. Leniaud, A. Tinaut and S. Aron (2016). Combined hybridization and mitochondrial capture shape complex phylogeographic patterns in hybridogenetic Cataglyphis desert ants. Molecular Phylogenetics and Evolution. http://dx.doi.org/10.1016/j.ympev.2016.08.020
- Leniaud, L., H. Darras, R. Boulay and S. Aron (2012). Social hybridogenesis in the clonal ant Cataglyphis hispanica. Current Biology 22: 1188-1193.