Fourmilions                     

Alain Lenoir mis à jour 12-Oct-2019

Les larves de ces insectes planipennes (Neuroptères) creusent un entonnoir dans le sable ou la terre friable. Quand une fourmi ou un petit insecte s'engage sur les bords du trou, le fourmilion projette du sable sur la proie qui tombe et qui sera mangée. En fait, la proie tente bien sûr de s'échapper. la probabilité de capture dépend de la masse de la fourmi : des fourmis de moins de 2 mg sont capturées avec une probabilité de 55%, elle chute à 35% pour 0,5 mg et 15% pour 6 mg (Formica polyctena). les fourmis en difficulté ne déclenchent pas d'avalanche mais plutôt patinent sur un sol qui se déroule sous leurs pattes. Ces travaux ont été réalisés à l'IRBI (Tours) dans l'équipe de Jérôme Casas (Crassous et al 2017, Humeau et al 2015).

Exemple de nids de fourmilions à Escalas (Espagne, sept 2016) :

Cela serait trop simple s'il n'existait pas une possibilité d'aide par d'autres fourmis pour secourir celle qui est en danger, comme l'explique Luc Passera (2006). De nombreux travaux ont été entrepris récemment sur ce sujet, voir Secours

Il existe un ryhtme circalunaire chez le fourmilion qui creuse des entonnoirs plus larges avec la pleine lune (Darmaillacq et Lévy 2019, p. 181).

Les Odontomachus ont de longues mandibules pour la prédation mais aussi pour sauter en arrière en cas de danger, par exemple O. brunneus dans un cône de fourmilion (Larabee and Suarez 2015).

Voir
- Crassous, J., A. Humeau, S. Boury and J. Casas (2017). Pièges à fourmis. Reflets de la pysique 58: 16-1. Pdf
- Darmaillacq, A.-S. and F. Lévy (2019). Éthologie animale. Une approche biologique du comportement Seuil. 334
- HUMEAU, A., J. ROUGÉ and J. CASAS (2015). Optimal range of prey size for antlions. Ecological Entomology 40(6): 776-781. doi:10.1111/een.12254
- Larabee, F. J. and A. V. Suarez (2015). Mandible-Powered Escape Jumps in Trap-Jaw Ants Increase Survival Rates during Predator-Prey Encounters. PLoS ONE 10(5): e0124871. 10.1371/journal.pone.0124871
- Passera 2006. La véritable histoire des fourmis, p.119-120